samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Les forces répressives des mollahs chargent les protestations étudiantes croissantes

Iran : Les forces répressives des mollahs chargent les protestations étudiantes croissantes

CNRI – Les protestations étudiantes des instituts universitaires de technologie Chariati, Vali-e-Asr et Chamsipour à Téhéran qui ont commencé le 5 mai, ont débouché sur de violents affrontements avec les Forces de sécurité de l’Etat (FSE), qui les ont encerclé et mené une charge violente à coups de matraques pour les disperser.

Mercredi, les étudiants de Chariati ont boycotté les cours et marché sur l’organisation de l’inspection publique générale où ils ont rejoint d’autres protestataires des IUT Vali-Asr et Chamsipour. Ils appelaient à un changement de la politique anti-étudiante du ministère des Sciences.

Par ailleurs, les agents des FSE et les unités spéciales des gardiens de la révolution ont lancé une charge à coup de gaz lacrymogènes et de matraques contre les étudiants de l’IUT Chamsipour pour les empêcher de rejoindre le grand rassemblement. Les manifestant scandaient « les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation” et “ouvrez les portes, libérez les étudiants. »

Saluant la détermination et les manifestations étudiantes, la Résistance iranienne appelle toutes les organisations de défense des droits de l’homme, en particulier les syndicats étudiants, à condamner les mesures répressives contre les étudiants iraniens.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 mai 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe