dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Les forces de sécurité de l’Etat intensifient la répression dans...

Iran : Les forces de sécurité de l’Etat intensifient la répression dans les cités universitaires

Iran : Les forces de sécurité de l’Etat intensifient la répression dans les cités universitaires CNRI – A la veille de l’anniversaire du 9 juillet 1999, la révolte étudiante en Iran, le régime des mollahs craignant la répétition de cet événement, a mis en oeuvre de nouvelles mesures de répression. 

Le général Morteza Tala’i, commandant des Forces de sécurité de l’Etat (FSE) de la zone du Grand Téhéran, a annoncé un nouveau plan de “prévention contre le crime et les dégâts » dans lequel “un représentant permanent des FSE sera installé dans l’administration culturelle étudiante pour empêcher la répétition des événements du mois dernier dans les cités universitaires de Téhéran” (Quotidien officiel Djomhouri Eslami).

Tala’i a voulu minimiser les protestations étudiantes de mai en disant : “Une nuit au début du mois de mai, plus de 10.000 étudiants se trouvaient dans leurs chambres dans les cités universitaires et savaient avec confiance qu’ils étaient sous la protection de la police, tandis que 30 à 40 personnes étaient impliquées dans ce qui s’est passé. »

Ces déclarations interviennent alors que, selon Tala’i et d’autres commandants répressifs des FSE, les affrontements avec les étudiants à la cité universitaire avaient fait au moins 40 « blessés et hospitalisés » dans les rangs des agents des FSE. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 juin 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe