vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Le régime des mollahs intensifie la répression face aux soulèvements...

Iran : Le régime des mollahs intensifie la répression face aux soulèvements populaires

Iran : Le régime des mollahs intensifie la répression face aux soulèvements populairesCNRI – Incapable de contrôler le vaste mécontentement public et les soulèvements populaires à travers le pays, le régime clérical met en place de nouveaux organes de sécurité accompagnés de nouvelles mesures de répression dans tout le pays. 

Dans une dépêche de l’agence de presse officielle IRNA, le 6 juin, le général Esmail Ahmadi Moghaddam, commandant des forces de sécurité de l’Etat, a attribué les soulèvements populaires de ces dernières semaines aux « ennemis blessés » du régime.

Il a ajouté : « Semer la discorde ethnique, religieuse et professionnel est un des principaux objectifs de l’ennemi qui cherche à déstabiliser le pays. Quant à l’agitation des minorités ethniques en Azerbaïdjan, l’ennemi essayait de se servir de forces contre-révolutionnaires pour instiguer le chaos et miner la sécurité. »

Soulignant que « ces actions étaient couplées à un blitz médiatique des contre révolutionnaires » Ahmadi Moghaddam a averti que « le grabuge et les troubles ne sont ni le premier ni le dernier complot des étrangers. Les Forces de sécurité de l’Etat doivent connaître la capacité de la milice du Bassidj et promouvoir une coopération mutuelle entre les deux forces pour améliorer la sécurité dans le pays. »

Par ailleurs dans des propos tenu dans le journal Kayhan du 7 juin, le mollah Abbas-Ali Soleimani, imam de la prière de la province du Sistan-Balouchistan, a souligné le rôle de la « garnison opérationnelle Rassoul-Akram dans le rétablissement de la paix et de la sécurité en arrêtant et en tuant des bandits. » 

Le directeur général du département de la justice, Mohammad Ebrahim Nikounam, a mis en avant la nécessité d’effectuer davantage d’exécutions. « En mettant en place un complexe spécial pour traiter des crimes de sécurité dans la province, nous cherchons à « déjouer les délits, les vols à main armée, le trafic de drogue ainsi que le trafic d’armes et de munitions, et toute sortes de trouble et d’insécurité ». Il a ajouté : « Des recommandations ont été faites à la justice pour mettre rapidement en place une branche de la cour suprême dans ce complexe  pour accélérer l’exécution des peines de morts afin de réduire le temps entre le délit et l’application du verdict. » 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 juin 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe