jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Le régime des mollahs avance rapidement dans son projet nucléaire

Iran : Le régime des mollahs avance rapidement dans son projet nucléaire

 CNRI – Les déclarations du directeur de l’Agence de l’énergie atomique des mollahs mercredi, démontrent une fois de plus que le régime progresse à vive allure dans sa quête aux armes nucléaires. Gholamreza Aghazadeh a tenu des propos arrogants, disant qu’ «il est temps que les pays occidentaux et en particulier la nouvelle administration américaine voient la réalité et reconnaissent un Iran nucléaire. Bien sûr, même s'ils refusent de le reconnaître, l'Iran sera quand même une puissance nucléaire (…) L'Iran a atteint ses objectifs dans tous les domaines. »

Ces remarques, venant à la suite de l'ouverture d'un réacteur nucléaire à Bouchehr dans le sud de l’Iran, indiquent clairement que le fascisme religieux au pouvoir en Iran a accéléré ses efforts pour mener à bien ses projets nucléaires et acquérir des armes atomiques. La raison en est que, d'une part, il est convaincu de l'absence d’une politique de fermeté sur le plan international, et, d'autre part, il cherche à exploiter la demande de négociations de l’occident. L'expérience des sept dernières années a clairement indiqué que des négociations et des concessions unilatérales ont donné au régime les meilleures chances de se rapprocher de la bombe atomique.

Aghazadeh a également déclaré hier que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), « n'a aucune influence sur nos activités à Natanz. Nous menons nos travaux selon notre propre calendrier ».

Se référant aux intentions du régime d'installer davantage de centrifugeuses à l'usine d'enrichissement de Natanz, au centre de l'Iran, Aghazadeh a déclaré : «Nous avons six mille centrifugeuses opérationnelles (…) Retarder l'installation et l'utilisation de centrifugeuses à Natanz, retarderait en réalité les opérations du réacteur de [Bouchehr]. Notre objectif est d'installer 50.000 centrifugeuses d’ici cinq ans. »

 « Les capacités de notre nouvelle génération de centrifugeuses sont beaucoup plus élevées que celles existantes. Les capacités développées en Iran sont irréversibles », a-t-il ajouté.

Il a également annoncé que « nous aurons de bonnes nouvelles le 9 avril ».

Au même moment, Mohammad Saïdi, directeur adjoint des affaires internationales de l’Agence de l'énergie atomique du régime, a déclaré : « L'accès à la connaissance et la technologie, notamment dans le domaine nucléaire, renforce la puissance du pays, en particulier à la table des négociations, et oblige les autres à changer de comportement. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 février 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe