lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran: Le remplacement du président du Majlis par Larijani, marque la montée...

Iran: Le remplacement du président du Majlis par Larijani, marque la montée des hostilités internes

CNRI – L’éviction d’Hadad Adel de la présidence du Majlis (parlement) par la faction dominante de Khamenei et son remplacement par Ali Larijani est un nouveau pas majeur dans les purges internes marquant la montée des hostilités internes dans la phase terminale de ce régime.

 

Le conflit d’Hadad Adel avec le président du régime Ahmadinejad, s’est accentué ces derniers mois dans les médias officiels à plusieurs occasions. Larijani a été élu par une faction du parlement proche d’Ahmadinejad, malgré ses divergences ; faction qui a convaincu d’autres partisans de Khamenei à voter pour lui.

Dans une lettre à Khamenei, le guide suprême des mollahs, Hadad Adel s’était plaint le mois dernier du refus d’Ahmadinejad d’appliquer les lois adoptées par le Majlis. 

Dans une lettre ouverte à Haddad Adel, le président du régime a déclaré que « malheureusement, dans une démarche injustifiable de la part de votre Excellence sous prétexte que les lois adoptées ne sont pas appliquées, vous avez offert une nouvelle occasion aux opposants au gouvernement de lancer des accusations sans fondement et de maintenir la pression sur le gouvernement. Vous avez choqué tout le monde (…) Qui faut-il blâmer pour les insultes contre le président et la préparation à des attaques dirigées contre lui ?  Comment peut-on enquêter sur vos méfaits et comment peut-on compenser ces torts? » (Quotidien officiel Aftab, 21 avril 2008)

Un article posté sur le site affilié à Mohsen Rezaï, ancien commandant en chef du corps des gardiens de la révolution, évoque cette affaire : « L’approche de Larijani et de la majorité des membres du Majlis actuel n’est pas hostile au gouvernement (…) le guide du régime ne veut pas d’un environnement hostile et il est bien naturel que Laridjani, qui est un proche du guide,  accepte cette requête, bien que nul ne puisse ignrer de ses divergences manifestes avec le gouvernement actuel. Cela va aussi apparaître au Majlis. Néanmoins, face aux problèmes du pays, Larijani adopte une approche de sympathie. »     

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 mai 2008

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe