dimanche, janvier 29, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran - La misère accule de jeunes Iraniens à vendre des organes...

Iran – La misère accule de jeunes Iraniens à vendre des organes tels que la cornée

Alors que les révélations sur le pillage des richesses du peuple iranien par le régime intégriste font chaque jour scandale, la mise en vente des organes du corps humain par une population acculée à la misère, prend des proportions dramatiques en Iran. 

Selon des informations parues dans la presse, un nouveau marché a fait son apparition en Iran : « après que la mise en vente de sang, reins ou foie soit devenue un fait anodin dans le pays, à présent la cornée des yeux a fait son entrée sur le marché des organes humains en Iran. » (Quotidien officiel Chahr-Ara, 9 aout 2015). 

C’est l’extrême dénuement qui accule une population croulant sous le poids du chômage et de la cherté de la vie, à vendre au rabais sa santé et son existence pour subvenir aux besoins élémentaires des familles. 

Le directeur de l’Association iranienne de néphrologie a fait cette révélation étonnante : « 70 % des greffe de reins en Iran ont été réalisées grâce à des donneurs vivants. Tandis que dans le reste du monde ce chiffre ne dépasse pas les 15 % ». 

Sur Internet et sur les murs des villes iraniennes, il est courant de voir des annonces telles que : «nouveau marché de cornée », « offre de reins à bas prix », « rein à vendre, donneur 18 ans, groupe sanguin AB⁺ », « foie à vendre, groupe sanguin O-, 23 ans », « moelle osseux à vendre, groupe sanguin B-, 45 ans » etc…

Au lieu d’interdire ce genre de pratiques, les autorités iraniennes en ont fait une source de revenus sur le dos des plus vulnérables. Plusieurs sites en Iran font aujourd’hui de la publicité pour ce marché funeste avec l’adhésion des autorités. 

Ce scandale innommable survient alors que les mollahs consacrent des milliards de dollars des richesses du peuple iranien dans leurs projets d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans la région et pour soutenir des dictateurs comme Bachar Assad en Syrie et les milices extrémistes en Irak, au Liban et au Yémen.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 12 aout 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe