jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeInquiétudes en Turquie sur les politiques «expansionnistes et interventionnistes » du régime...

Inquiétudes en Turquie sur les politiques «expansionnistes et interventionnistes » du régime iranien

Les tendances « expansionnistes et interventionnistes » du régime iranien sont devenues un sujet de préoccupation dans la région, affirment des universitaires en Turquie. « L’influence toujours plus grande de l’Iran en Irak, et son soutien à Assad en Syrie, au Hezbollah au Liban, et aux houthis au Yémen ainsi que sa coopération avec les chiites du Pakistan et d’Afghanistan, sont devenus pénibles pour les pays de la région et leurs populations », a affirmé mercredi Mahmet Sahin, professeur associé et vice-président de l’Institut de Réflexion Stratégique d’Ankara, à l’Agence Anadolu.

Les pays du Golfe Persique considèrent le régime iranien comme une menace pour la sécurité régionale, a affirmé Sahin, ajoutant que l’accord nucléaire du mois dernier signé entre Téhéran et les puissances mondiales constituait une autre cause de préoccupation majeure dans la région.

« L’Arabie Saoudite, en particulier, est inquiète au sujet de cet accord », et craint qu’il pousse le régime à « s’immiscer encore davantage dans les affaires des pays de la région », a ajouté Sahin.

Le professeur Tayyar Ari, directeur du Département des Relations Internationales de l’université d’Uludag, a affirmé que le soutien de Téhéran à des factions chiites n’avait pas seulement contribué à la situation actuelle en Irak, mais était aussi un facteur de déstabilisation dans la région.

Selon Ari, « au lieu d’empêcher ça, l’Iran cherche plutôt à augmenter son influence. L’idée se répand également qu’il deviendra une menace encore plus grande étant donnée sa capacité nucléaire ».

Soulignant la « politique d’expansionnisme bien implantée » de l’Iran, « qui profite de l’instabilité politique régionale », Ari a affirmé que les structures militaires et de sécurité de l’Iran étaient « complètement axées là-dessus. »

« Par tradition, l’Iran est enclin à étendre son aire d’influence en établissant et tirant profit de structures sectaires et ethniques dans d’autres pays. En prenant tout cela en compte, nous pouvons prédire que l’Iran continuera à suivre cette politique actuelle, qui reste une grande menace pour la stabilité régionale », a-t-il ajouté.

Au même moment, le ministre des Affaires Étrangères saoudien, Adel Al-Jubeir, a indiqué lundi que le régime iranien s’était ouvertement ingéré dans les affaires internes de plusieurs pays arabes.

Lors d’une visite à Berlin, Al-Jubeir a fait observer que le régime iranien continuait à s’ingérer en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen, lors d’une conférence de presse organisée par le ministre allemand des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe