samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Karoubi reconnaît la mort de 36.000 enfants scolarisés sur les...

Iran : Karoubi reconnaît la mort de 36.000 enfants scolarisés sur les fronts de guerre

 Maryam Radjavi demande la traduction en justice des dirigeants du régime des mollahs pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité

CNRI – Dans une révélation sans précédent au pic des luttes intestines du régime, Mehdi Karoubi, un des candidats à la présidentielle des mollahs, a affirmé avec fierté que : «Quand la guerre a éclaté et que nous avons été attaqués, nous avons parlé de telle manière au peuple que du ministère de l'Education 36.000 enfants sont partis à la guerre pour y tomber martyrs et ça ne comprend pas les [enfants] blessés ».

Bien que le nombre réel d'enfants ayant été victimes de la guerre anti-patriotique soit bien plus élevé et que le régime inhumain des mollahs ait envoyé des centaines de milliers d'enfants des écoles sur les fronts et les champs de mines, l’aveu de Karoubi montre clairement la dimension des crimes de guerre commis par cette dictature.

S'exprimant sur ce crime horrible, Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, a réaffirmé que l'envoi forcé de centaines de milliers d'enfants sur les fronts de la guerre antipatriotique et les champs de mines est selon toutes les normes un crime de guerre et un crime contre l'humanité. Ali Khamenei le guide suprême du régime, l’actuel président et ses prédécesseurs et tous les candidats à l'élection présidentielle ont été directement impliqués dans ce crime et doivent être traduits devant un tribunal international.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 juin 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe