jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceIran : Escalade de guerre des clans au sein du régime

Iran : Escalade de guerre des clans au sein du régime

Affaiblissement du guide suprême du régime ; face à face Ahmadinejad-Khamenei ; aveu sur la crise économique aigüe

CNRI – Dans un face à face ouvert le 1er novembre, le président du régime des mollahs Ahmadinejad a répliqué aux menaces de Khamenei, le guide suprême du régime, en lui demandant de reconnaitre « la position sublime du président de la république élu du peuple comme la plus haute fonction officielle du pays après le guide suprême et en tant qu’exécuteur de la Constitution ».

Le 31 octobre, dans une allusion à la demande d’Ahmadinejad d’inspecter la prison d’Evine, Khamenei avait déclaré : « Il ne faut pas que les divergences de vue soit trainées sur la place publique et que cela serve à faire du tapage dans les médias étrangers et ennemis (…) Enflammer les sentiments populaire pour créer des divergences revient à trahir le pays (…) A partir d’aujourd’hui et jusqu’aux élections, celui qui voudra  porter les désaccords sur la place publique et utiliser les sentiments populaires pour créer des divergences, trahira indiscutablement le pays. »

Dans une lettre à Khamenei, Ahmadinejad a répondu à ces menaces avec une insolence sans précédent. Dans un passage de sa lettre censurée par la télévision d’Etat, Ahmadinejad écrit : « Je suis certain que votre excellence insiste pour que la Constitution soit protégée avec fermeté, en particulier les droits fondamentaux de la nation, tout comme la position sublime du président élu du peuple qui est la plus haute fonction officielle du pays après le guide suprême et qui est l’exécuteur de la Constitution, et que vous vous opposez à toute mesure qui saperait ses importants mandats et responsabilités. »

Rendant hommage à la conduite du gouvernement, Ahmadinejad écrit : « tout en se réjouissant pleinement de cette remarque, le gouvernement fera de son mieux pour servir sans rien attendre, insister sur les principes et les valeurs de la révolution et sauvegarder les droits fondamentaux de la nation. »

Néanmoins, tout en reconnaissant la crise économique généralisée et avouant que le système est à la « traîne », il a demandé à Khamenei de mettre le reste des instances du pouvoir au service du gouvernement.  « Afin de gérer les affaires, de faire face à l’étendue des complots des malfaisants, réduire la pression sur le peuple et faire progresser les affaires du pays, avec mes collègues au gouvernement, nous avons déployer toutes nos forces nuit et jour ; cependant à cause de l’ampleur du problème et de son importance, il requiert la présence de toutes les pouvoirs et de leur sens des responsabilités, de leur coopération et accompagnement du gouvernement qui se trouve aujourd’hui en première ligne dans cette bataille économique totale. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 novembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe