mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Des mineurs en colère attaquent la voiture de Rohani -...

Iran : Des mineurs en colère attaquent la voiture de Rohani – Vidéo

Les travailleurs et les familles de mineurs tués dans l’explosion de mine dans la province de Golestan ont attaqué la voiture de Rohani ce matin, dimanche 7 mai 2017. Cinq jours après l’explosion tragique d’une mine de charbon à Azadshahr dans laquelle des dizaines de mineurs ont été tués, Rohani a effectué une visite théâtrale dans la ville.

Les travailleurs ont lancé des pierres, ont frappé et cogné sa voiture avec des bâtons, manifestant leur fureur et leur colère contre les responsables du régime qui n’accordent pas la moindre attention à la douleur et à la souffrance des mineurs.

La voiture de Rohani a été endommagée et il a dû rapidement quitter les lieux.

Une des proches des victimes a déclaré : « Où était-il il y a quelques jours ? Il est venu pour recueillir des suffrages pour lui-même ? Je veux qu’on me rende mon frère ! »

S’adressant à Rohani, un autre travailleur affligé a déclaré : « 40 travailleurs des mines sont morts. 170 enfants sont devenus des orphelins. 40 femmes sont devenues veuves. Il y a quelques années, lorsque j’ai déposé une plainte au tribunal d’Azadchahr, ils m’ont battu … L’année dernière, nous sommes allés au Bureau du gouverneur avec nos épouses pour dire que nous n’avons pas reçu notre salaire pendant 14 mois. Nous voulions recevoir ce qui était de notre droit. Vous voulez dire que vous, président, n’êtes pas au courant de cette situation ?

« La société me doit 20 millions de tomans, mais je n’ai même pas 10 000 tomans pour emmener mon enfant chez le médecin… Un ouvrier travaille dans la mine pendant 20 à 25 ans et va en retraite après 25 ans, mais son salaire de retraite ne s’élève qu’à 1,4 million de tomans… Monsieur le Président, savez-vous ce qu’est un travailleur de la mine ? Nous travaillons pendant un an et ils nous offrent une assurance pour seulement six mois et le type d’assurance est pour les coiffeurs et les bibliothécaires, pas pour des emplois dangereux. »

Le principal actionnaire de la mine d’Azadchahr, c’est les Basij, affiliés aux Gardiens de la révolution (pasdaran). Jusqu’à présent, ils sont restés silencieux au sujet de l’explosion de la mine dans le but de dissimuler leur propre rôle dans cette tragédie.

Les responsables du gouvernement de Rohani, y compris le ministre du Travail, Rabii, et le ministre des Industries et des Mines, Nematzadeh, se sont affairés à dissimuler la portée de cette explosion catastrophique.

Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 mai 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe