jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: des familles de l'OMPI arrêtées à Téhéran

Iran: des familles de l’OMPI arrêtées à Téhéran

Iran: des familles de l'OMPI arrêtées à Téhéran

Les agents du ministère du Renseignement iranien (Vevak) ont convoqué Maryam Olangi au bureau du Procureur de Téhéran le 24 juillet 2016. Mme Olangi a été arrêtée et transférée à la prison d’Evine.

Nargess Dogmechi, la fille de Mme Olangi, est membre de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran. Son père, un marchand réputé et populaire du bazar de Téhéran, a été arrêté en 2010 et condamné à une peine de 10 ans pour avoir aidé financièrement les familles des prisonniers politiques et parce que sa fille avait rejoint l’opposition à Achraf en Irak. M. Dogmechi qui avait un cancer, a énormément souffert en prison parce qu’on a refusé de le soigner et il a agonisé jusqu’à son décès.

Par ailleurs, Mme Sotoudeh Fazeli a été arrêtée alors qu’elle tentait de quitter le pays. Elle a été conduite à la prison d’Evine. Cette ancienne directrice des écoles de filles de Téhéran, actuellement à la retraite, est la mère de Payman et Pejman Taghipoor, deux membres de l’OMPI. Elle avait été arrêtée en 2011 et condamné à trois ans de prison pour s´être rendue à Achraf pour rendre visite à ses fils. Le frère de Mme Fazeli, Shams Fazeli, a été exécuté en 1981 par le régime des mollahs.

Ces arrestations arbitraires, en particulier dans le sillage du grand rassemblement de la Résistance iranienne, le 9 juillet à Paris, révèlent l’inquiétude du régime des mollahs face au mécontentement populaire et la soif de liberté de la jeunesse qui voit dans le reversement du fascisme religieux la seule solution pour instaurer la liberté et la démocratie en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 juillet 2016

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe