vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Condamnations pour 89 manifestants emprisonnés et cinq condamnations à mort

Iran : Condamnations pour 89 manifestants emprisonnés et cinq condamnations à mort

Sample ImageCNRI – Des condamnations touchant 89 manifestants arrêtés durant le soulèvement ont été prononcées par le département judiciaire de la province de Téhéran au bout de 180 jours, le 17 novembre. Il y a cinq condamnations à mort, dont deux pour des liens avec l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). 81 autres personnes ont reçu des peines de prison allant de 6 mois à 15 ans.

Le régime les accuse « d’atteinte à la sécurité nationale », de « propagande contre le système », de « trouble à l’ordre public » et de « guerre contre Dieu » et de « corruption sur Terre ». 

En fait, ces châtiments ont été prononcés uniquement parce qu’ils ont participé aux manifestations.  Le régime cherche par ce biais à intensifier sa répression et à dissuader les familles de prisonniers politiques de manifester.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des instances internationales et de défense des droits de l’homme, notamment le Haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU et les rapporteurs sur les arrestations arbitraires, les disparitions forcées, la torture et les exécutions, à intervenir pour suspendre ces peines, en particulier les peines capitales. Elle demande l’envoi d’une mission pour enquêter sur la situation des milliers de jeunes et de femmes arrêtés ces cinq derniers mois et les faire libérer rapidement.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 novembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe