lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Appel à sauver sept prisonniers politiques sunnites sur le point...

Iran : Appel à sauver sept prisonniers politiques sunnites sur le point d’être exécutés

Iran : Appel à sauver sept prisonniers politiques sunnites sur le point d’être exécutés

La Résistance Iranienne enjoint le Secrétaire Général des Nations Unies, le Conseil de Sécurité, le Conseil des Droits de l’Homme, les Rapporteurs spéciaux concernés et toutes les organisations des droits de l’homme à travers le monde à agir immédiatement pour sauver les sept prisonniers politiques sunnites sur le point d’être exécutés.

La Résistance Iranienne appelle également les leaders religieux, les intellectuels, ainsi que les religieux musulmans, sunnites ou chiites, à participer à la campagne contre ces exécutions criminelles.

Six de ces prisonniers, Messieurs Kaveh Vaissi, Pouria Mohammadi, Taleb Maleki, Mohammad Yavar Rahimei, Kaveh Sharifei et Bahman Rahimei ont été transférés le 1er novembre à la Section 4 de la prison de Gohardasht (Rajai Shahr) à Karaj, contrôlée par les pasdarans. Tous ces prisonniers ont été condamnés à mort sur les accusations forgées de toutes pièces par les mollahs de « propagande contre le système, corruption sur la Terre, et de « moharebeh » ou « guerre contre Dieu ».

Aucune nouvelle n’a été donnée de la condition de M. Haidar Rashidei, un autre prisonnier sunnite qui a été transféré à la Section 4 de Gohardasht avec les six autres, et sa vie peut également être en danger.

De façon similaire, le 4 mars 2015, six autres prisonniers politiques sunnites, Messieurs Hamed Ahmadj, Jahangir et Jamshid Dehghani (deux frères de 28 et 29 ans), Kamal Molaei, Sedig Mohammadi, et Hadi Hosseini, 31 ans, ont été pendus alors qu’ils faisaient une grève de la faim et étaient blessés à cause des passages à tabac infligés par les pasdarans.

Le régime iranien, notamment depuis son recul dans le projet d’armement nucléaire, doit faire face à des crises nationales et internationales croissantes. Dans le but d’empêcher un soulèvement populaire et l’explosion de la colère d’une population excédée, son seul recours a été d’intensifier la répression et de massacrer des prisonniers sans défenses, des atrocités qui trahissent plus que jamais le mythe d’un régime modéré.

Le Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 novembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe