lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran: 52 exécutions pour les deux premières semaines de janvier

Iran: 52 exécutions pour les deux premières semaines de janvier

Iran: 53 exécutions pour les deux premières semaines de janvier

Le fascisme religieux en Iran augmente les pendaisons simultanément à la mise en œuvre des accords sur le nucléaire et à l’approche des élections truquées

Le régime iranien a tourné la page infâme qu’était 2015 pour commencer cette nouvelle année en augmentant considérablement les exécutions dans le pays.
Pas moins de 52 exécutions ont été comptabilisées pour ces deux premières semaines de l’année.

Le retrait forcé du programme nucléaire iranien, la mise en œuvre des accords sur le nucléaire du P5+1, l’approche des élections de l’Assemblé des experts et du parlement, et l’intensification de la lutte pour le pouvoir au sein des factions du régime ont resserré l’étau autour du régime.

Confronté à ces crises, le régime iranien a décidé d’augmenter les condamnations à la peine de mort et le climat de terreur dans la société pour contrecarrer l’expansion des protestations et l’explosion de la colère populaire. Depuis début janvier, le régime intégriste a exécuté 52 prisonniers, dont une femme, dans différentes villes du pays. Quatre ont été pendus en public et la plupart des autres ont été exécutés en groupe.

Le 16 janvier, quatre prisonniers ont été pendus dans la prison centrale de Rasht et le 14 janvier un prisonnier a été pendu dans la prison centrale de Yazd.

Le jour précédent, un groupe de six prisonniers a été pendu dans la prison d’Urmia, un dans la prison de Chiraz.

Le 12 janvier, quatre prisonniers ont été pendus collectivement dans la prison centrale de Karaj et un autre a été exécuté à Zanjan.

Le 11 janvier 2011, trois prisonniers ont été pendus dans la prison de Sari et un a été pendu dans la prison de Mashhad.

Les 9 et 10 janvier, deux prisonniers ont été pendus dans la prison centrale de Rasht, trois ont été exécutés à Larestan (province de Fars), et un autre a été pendu dans la prison de Khorramabad.

Le 7 janvier, deux jeunes hommes ont été pendus en public à Shabestar et à Khoy, trois prisonniers ont été envoyés à l’échafaud dans la prison centrale d’Ardabil, et un autre prisonnier a été exécuté dans la prison centrale d’Hamadan. 

Le 6 janvier, il y a eu 13 exécutions : cinq prisonniers dans la prison de Gohardasht (Rajai Shahr), trois dans la prison centrale de Karaj, et cinq autres, dont une femme, dans la prison centrale de Tabriz.

Du 2 au 5 janvier, cinq prisonniers ont été exécutés dans les prisons de Noshahr, Khorramabad et d’Urmia, et un prisonnier a été pendu en public dans la ville de Sourak Miandoroud dans la province de Mazandaran.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 16 janvier 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe