mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRIIrak : le blocus médical du camp Liberty condamne des habitants à...

Irak : le blocus médical du camp Liberty condamne des habitants à la cécité

 Appel aux USA, à l’ONU et aux instances des droits humains et des réfugiés pour lever le blocus médical

CNRI – Le blocus médical tyrannique imposé au camp Liberty en Irak qui empêche le transport des patients à l’hôpital, a aggravé les maladies pour les rendre incurables. Certaines de ces victimes souffrent de problèmes ophtalmologiques graves vu que beaucoup ont été privés de traitement pendant des mois en raison des obstructions délibérées des agents irakiens.Si elles avaient été soignées à temps, leurs maladies n’auraient pas atteint ce stade critique.

A présent, 53 malades du camp Liberty ont besoin de chirurgie aux yeux, mais les forces irakiennes mettent tant d’obstacles que le traitement est retardé à l’infini. Dix d’entre eux avaient réussi à obtenir des rendez-vous avec des ophtalmologistes et des chirurgiens, mais les retards délibérés causés par les agents irakiens leur ont fait rater ces consultations. D’autres n’ont même pas pu obtenir un rendez-vous ce qui recule encore plus leur chance d’être opérés.

 

Un habitant qui est sur le point de perdre la vue, est sur la liste d’attente pour une opération depuis le 21 juillet 2012, mais à cause des restrictions imposées, il n’a toujours pas pu être opéré. Son dernier rendez-vous à l’hôpital était fixé au 11 octobre 2014, mais les agents irakiens ont avancé divers prétextes pour l’empêcher de s’y rendre.

 

Ces mesures criminelles qui violent de nombreuses lois internationales, ont été quotidiennement rapportées à la MANUI, mais aucune mesure sérieuse n’a été prise pour les résoudre.

 

La politique inhumaine qui consiste à tourmenter à mort les habitants du camp Liberty est une pratique bien connue appliquée par Fallah Fayadh, le conseiller à la sécurité nationale de Maliki, à la demande du régime iranien et qui a déjà fait mourir dans la douleur 21 habitants. Vu les engagements du gouvernement américain et de l’ONU à assurer la sécurité et le bien-être des habitants de Liberty, la Résistance iranienne demande une intervention immédiate pour faire lever sans délai le blocus médical et assurer un accès libre aux soins médicaux. La Résistance iranienne appelle aussi l’ensemble des instances de défense des droits humains et des réfugiés, les syndicats médicaux, l’OMS et les autres organes concernés de l’ONU à lancer une campagne internationale pour mettre fin à ce blocus inhumain.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 29 octobre 2014

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe