lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIntrigues de l'ambassade des mollahs et du comité de répression irakien contre...

Intrigues de l’ambassade des mollahs et du comité de répression irakien contre Achraf

Entrée d'Achraf occupée par les agents du Vevak et les forces irakiennesCNRI – L’ambassade du régime iranien à Bagdad et le Comité responsable de la répression des résidents d'Achraf dans les services du Premier ministre irakien ont eu recours à de nouveaux stratagèmes pour intensifier la guerre psychologique contre les Achrafiens.

L’ambassade du régime a demandé au comité de recourir à l'intimidation des malades qui sortent du camp pour suivre un traitement médical et de leur dire de ne pas y revenir. Le lieutenant Heidar Azab Mashi, un officier de renseignement de l'armée irakienne basé à Achraf qui reçoit des instructions directement du comité irakien et de l'ambassade du régime à Bagdad, a arrêté de force le 18 août à l'entrée du camp une ambulance ramenant des patients à l'hôpital d'Achraf où des agents du ministère du renseignement du régime iranien (Vevak) sont installés depuis le mois de février. Maniant les menaces et l'intimidation, il a dit aux patients de ne pas rentrer à Achraf. Il a dû faire face à de fortes réactions des malades dans l'ambulance. 

Le Comité de répression irakien impose des contraintes aux patients en phase terminale et leur refuse l'accès aux urgences et aux services médicaux spécialisés. Il refuse le transfert des patients  vers des hôpitaux spécialisés.

L’ambassade du régime a également dit à ses agents en poste à l'entrée du camp de distribuer des communiqués injurieux à Achraf. Ces communiqués ont été rédigés par Haj Ali Navidi, un agent connu du Vevak à Bagdad.

Dans un autre stratagème grotesque, l'agence de presse Fars affiliées aux gardiens de la révolution du régime iranien, a faussement prétendu qu'il y avait eu des émeutes à l'intérieur d'Achraf.

La Résistance iranienne attire l'attention du gouvernement américain et de ses forces en Irak, du Secrétaire général de l’ONU et de son Représentant spécial pour l'Irak sur les manœuvres du régime iranien visant à accroître la pression et les restrictions contre les résidents d'Achraf. Elle demande des garanties de protection des résidents par les forces américaines, le déploiement de l'équipe de surveillance de la MANUI à Achraf et le respect des droits des résidents comme des personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 août 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe