vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsEn Iran, une enquête sur les conditions de détention des prisonniers politiques...

En Iran, une enquête sur les conditions de détention des prisonniers politiques est nécessaire

En Iran, une enquête sur les conditions de détention des prisonniers politiques est nécessaire

Les mesures répressives et criminelles contre les prisonniers sont en constante augmentation en Iran, surtout pour les prisonniers politiques. Les gardiens de la prison de Gohardacht ont augmenté les pressions sur les prisonniers sunnites et six d’entre eux ont été transférés depuis le 1er novembre dans la section 8 des pasdaran, connu sous le nom de « section des Renseignements », où ils sont interrogés et torturés. De plus, les autorités ont transféré six prisonniers sunnites dans le couloir de la mort et les ont placés à l’isolement.

Autre évolution récente, lors d’un problème de carburant survenu pour le système de chauffage de la section 8 de la prison d’Evine, du monoxyde de carbone s’y est échappée, causant des maux de tête et des problèmes de santé pour les prisonniers. Il y a un risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone pouvant causer des dommages irréparables pour les détenus. Les autorités n’ont en

core rien fait pour y remédier et la section 8  est actuellement l’un des pires endroits d’Evine.

En même temps, dans la prison de Zahedan, des centaines de prisonniers politiques et de droits commun dans les sections 6 et 7 ont attrapé un virus. Ils souffrent de fièvre, de toux persistante, de sévères maux de tête, des spasmes et des nausées. Les hommes de main du régime n’ont encore rien fait pour soigner les malades ou pour endiguer la propagation du virus.

La Résistance iranienne appelle toutes les organes internationales des droits de l’Homme, particulièrement le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme, le rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme en Iran et le Rapporteur sur la torture, à prendre des mesures urgente afin d’enquêter sur les conditions d’emprisonnement en Iran, en particulier pour les prisonniers politiques.

 

Le secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne

Le 5 décembre 2015

 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe