jeudi, juillet 25, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Poursuite du bannissement et des pressions sur Gholam-Hossein Kalbi, l'un...

Iran : Poursuite du bannissement et des pressions sur Gholam-Hossein Kalbi, l’un des prisonniers politiques les plus anciens, avec 30 ans de détention

Iran : Poursuite du bannissement et des pressions sur Gholam-Hossein Kalbi, l'un des prisonniers politiques les plus anciens, avec 30 ans de détention

Le ministère du renseignement des mollahs continue de faire pression sur Gholam Hossein Kalbi, 64 ans, partisan de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) et l’un des plus anciens prisonniers politiques iraniens. Les agents ont conditionné son transfert de la prison de Sheiban d’Ahwaz à la prison de la ville de Mahshahr, où vit sa famille, à son repentir et à ses remords, ce que M. Kalbi a catégoriquement rejeté. De plus, afin d’exercer des pressions, les autorités carcérales le maintiennent parmi les prisonniers de droit commun et les criminels dangereux.

Gholamhossein Kalbi, qui a été emprisonné pendant plus de 6 ans entre 1981 et 1987 pour son soutien à l’OMPI, a de nouveau été arrêté en 2001 et condamné à la réclusion à perpétuité. Il est en prison depuis plus de 23 ans sans jour d’autorisation de sortie pour se faire soigner. Il souffre d’une maladie cardiaque, d’une infection de l’oreille gauche et d’une perte auditive, d’une arthrite sévère, de maux de dos, de problèmes de mâchoire et de bouche, et il est privé des moindres soins médicaux.

Durant toutes ces années, il a perdu son père, sa mère, sa sœur et son frère et, en raison de la distance, il a également été privé du droit de visite de ses autres parents.

La Résistance iranienne appelle le rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Iran et les organes compétents à se pencher sur la situation de Gholam-Hossein Kalbi. Elle souligne la nécessité d’une mission d’enquête internationale pour visiter les prisons iraniennes et y rencontrer les détenus, en particulier les prisonniers politiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 mars 2024