mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 490.800 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 490.800 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 490.800 décès dus au coronavirus

17.217 décès dans les CHU d’Ispahan signifient un total d’au moins 315.000 décès dus au coronavirus en Iran, soit deux fois et demi le chiffre officiel annoncé

· Un membre du comité scientifique du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Toute personne infectée par le COVID-19 est considérée comme ayant contracté le variant Omicron. (Quotidien Hamshahri, 21 décembre 2021)

· Un membre du comité scientifique du CNLC : Il est temps à présent de faire de la prévention; Quand la carte du coronavirus sera partout au rouge dans le pays, on ne pourra plus rien faire. (Agence ISNA, 21 décembre 2021)

· CHU d’Ispahan : Depuis le début de la pandémie de COVID-19, hormis Kachan et Aran-va-Bidgol, 17.217 malades sont décédés du coronavirus dans la province d’Ispahan. (Agence Mehr, 21 décembre 2021)

· CHU de Chiraz : L’émergence du nouveau variant Omicron a lancé une nouvelle vague du virus. (Agence Irib.news, 21 décembre 2021)

· Dans la province de Fars, ces dernières 24 heures, le nombre d’hospitalisation dues au COVID-19 est passé à trois chiffres pour atteindre 124.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 21 décembre 2021 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes est supérieur à 490.800.

Le bilan effroyable des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 114.890, Ispahan 33.815, Azerbaïdjan occidental 18.488, Fars 18.470, Guilan 17.045, Sistan-Baloutchistan 13.575, Golestan 10.695, Kermanchah 9159, Semnan 6480, Khorassan du Nord 6268, Bouchehr 5469, Khorassan du Sud 4316 et Chaharmahal-Bakhtiari 3790.

Selon l’annonce faite aujourd’hui par les CHU de la province d’Ispahan, “depuis le début de la pandémie de COVID-19, 17.217 décès dus au coronavirus COVID-19 ont été répertoriés dans les centres médicaux des CHU d’Ispahan excepté Kachan et Aran-va-Bidgol.” Si l’on applique ce taux à tout le pays, le nombre de décès se monte environ à 315.000, soit deux fois et demi le chiffre officiel annoncé par le ministère de la santé du régime. Or beaucoup de victimes du COVID-19 n’ont pas été enregistrées dans les CHU et la situation sanitaire de nombreuses provinces est bien pire que celle d’Ispahan.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 21 décembre 2021

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe