lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsDes athlètes internationaux écrivent à l’ONU concernant le massacre d'athlètes iraniens en...

Des athlètes internationaux écrivent à l’ONU concernant le massacre d’athlètes iraniens en 1988

Des athlètes internationaux écrivent à l’ONU concernant le massacre d'athlètes iraniens en 1988

Dans une lettre au Secrétaire général des Nations Unies, plus de 100 athlètes iraniens et internationaux, notamment des participants aux Jeux olympiques et des équipes nationales de football, de lutte, de karaté, de judo, de Kung fu, de taekwondo, de gymnastique, de voile, d’haltérophilie, de basket-ball, marathon, athlétisme, boxe, volley-ball, escrime, tir, tennis et ping-pong, ont attiré l’attention sur le massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques en 1988 en Iran. Dans leur lettre, ils ont souligné comment le régime a visé les athlètes iraniens dans sa dérive totalitaire.

« Le silence et l’inaction face au génocide et aux crimes contre l’humanité qui ont eu lieu à la fin du XXe siècle sont un encouragement à les répéter », lit-on dans la lettre. Ils ont souligné que l’impunité systématique en Iran et ont appelé à une enquête de la communauté internationale sur le massacre de 1988.

Voici le texte de leur lettre :

António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies,
Il y a trente-trois ans, à l’été 1988, quelque 30 000 prisonniers politiques ont été exécutés dans tout l’Iran en quelques semaines à la suite de brefs interrogatoires par des commissions de 3 à 4 membres appelées « commissions de la mort ». Cela faisait suite à une fatwa de Rouhollah Khomeini, fondateur de la théocratie au pouvoir en Iran, qui avait détourné la révolution du peuple iranien contre la monarchie pour la démocratie et la liberté.

De nombreux prisonniers avaient purgé leur peine et avaient été maintenus en prison une fois leur peine terminée. Mais Khomeiny a écrit dans sa fatwa, avec une cruauté sans précédent : tous les prisonniers qui maintiennent leurs convictions doivent être exécutés. Plus de 90 % des victimes du massacre étaient des membres ou partisans de l’OMPI.

Iran: A Fatwa Which Took the Life of 30,000 Political Prisoners in 1988 Massacre

Parmi les victimes de ce massacre figuraient un certain nombre d’athlètes et de membres des équipes nationales iraniennes. Forouzan Abdi, membre de l’équipe nationale féminine iranienne de volley-ball, était l’une de ces victimes qui a été exécutée après sept ans de captivité. Parmi les 120 000 victimes d’exécutions politiques au cours des 40 dernières années, il y avait un certain nombre de champions sportifs, dont Habib Khabiri, le capitaine de l’équipe nationale iranienne de football, exécuté en 1984, et Navid Afkari, champion de lutte, exécuté en 2020.

Trente-trois ans après le crime contre l’humanité, que des juristes considèrent comme un génocide, la plupart des cerveaux et auteurs de ce grand crime jouissent toujours de l’impunité et occupent les postes les plus élevés au sein du régime et continuent de procéder à des exécutions. Le meurtre de plus de 1 500 manifestants lors du soulèvement de novembre 2019 a été perpétré sur les ordres des mêmes personnes qui ont perpétré le massacre de 1988. Ebrahim Raïssi, le nouveau président du régime, était l’un des membres clés de la Commission de la mort de Téhéran, qui a également un sombre bilan d’exécutions et de répression avant et après le massacre. L’un des hommes de main impliqués dans le massacre de 1988 a été arrêté en Suède en 2019 et son procès a commencé à Stockholm en août 2021.

Divers organismes de défense des droits humains, dont Amnesty International, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et d’éminents experts internationaux des droits humains, ont souligné la nécessité de tenir Ebrahim Raïssi responsable du massacre de 1988. La Secrétaire général d’Amnesty International a déclaré : « Le fait qu’Ebrahim Raïssi ait accédé à la présidence au lieu de faire l’objet d’une enquête pour crimes contre l’humanité, meurtres, disparitions forcées et tortures, est un sombre rappel que l’impunité règne en maître en Iran. »

Le silence et l’inaction face au génocide et aux crimes contre l’humanité qui ont eu lieu à la fin du XXe siècle est un encouragement à poursuivre le crime. Il est temps que le Conseil de sécurité des Nations Unies, le Conseil des droits de l’homme et d’autres organes pertinents des Nations Unies prennent des mesures concrètes. Nous appelons l’ONU à ouvrir immédiatement une enquête sur le massacre de 1988, sans aucun doute le plus grand massacre politique depuis la Seconde Guerre mondiale, et à porter l’affaire devant le Conseil de sécurité de l’ONU pour pouvoir demander des comptes à ses cerveaux et auteurs, dont Raïssi et Ali Khamenei qui doivent être jugé. Vous trouverez ci-joint une copie du livre « Crime contre l’humanité », qui contient les noms et les détails de 5 015 personnes exécutées en 1988.

CC : États membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ; Dirigeants de l’UE ; Président, vice-président et secrétaire d’État des États-Unis

Les signataires de la lettre au Secrétaire général de l’ONU :
Soolmaz Abooali, champion du monde de karaté
Angelica Parvardeh, vice-championne d’Europe de gymnastique
Mohammad Ghorbani, médaillé d’or de lutte (compétitions internationales)
Eskandar Filabi, champion de lutte d’Iran et d’Asie – vainqueur de 17 médailles dans des compétitions internationales
Hassan Naeb Agha, membre de l’équipe nationale iranienne de football lors de la Coupe du monde 1978 en Argentine
Bahram Movadat, membre de l’équipe nationale iranienne de football lors de la Coupe du monde 1978 en Argentine
Asghar Adibi, membre de l’équipe nationale iranienne de football
Manouchehr Arastopour, champion d’aviron d’Iran et de Suède
Abbas Novin Roozgar, membre de l’équipe nationale iranienne de football
Edwin Tehrani, a remporté la médaille d’or en haltérophilie en Suède
Ardeshir Asghari, champion du monde de lutte
Afshin Shahverdi, champion du monde de judo
Reza Tahouni, champion du monde de boxe thaï
Maral Abooali, médaillée d’argent en karaté féminin, compétitions internationales
Firoozeh Ojaq, membre de l’équipe nationale iranienne de basket-ball
Naser Gholi Ardalan, champion de Kung fu, Italie
Kazem Gholami, lutteur national iranien
Mehdi Ghazal, membre de l’équipe nationale iranienne de football
Amir Hossein Eghbali, joueur de première division des clubs de basket belges
Iraj Derakhshan, Coureur de marathon
Haji Mohammad Azadan, membre de l’équipe nationale de football des jeunes d’Iran
Hassan Heidari, champion d’Asie d’haltérophilie, membre et entraîneur de l’équipe néerlandaise d’haltérophilie
Dariush Abdul Maleki, champion danois de judo
Saeed Ipakchi, champion iranien d’athlétisme
Ali Rahimi, champion de lutte en Norvège
Ali Sajjadi, membre de l’équipe nationale de football des jeunes d’Iran
Glayel Parvardeh, gymnaste suédoise
Majid Moshtari, membre de l’équipe nationale de football des jeunes d’Iran
Mohammad Reza Yousefali, membre de l’équipe nationale de football des jeunes d’Iran
Neda Amani, gardienne de but de football et entraîneuse des clubs de football féminin suisses
Farrokh Farrokhyar, volleyball
Ali Zahedi, Football
Nima Afshari, Ping-pong
Bahram Khatib-Shahidi, Football
Sohrab Shirali, lutteur, arbitre et entraîneur de lutte
Farzad, football
Alireza-Sirousi, Arbitre & juge de Boxe
Fred Parsay, football
Ahmad Moeinimanesh, Basket-ball
Abbas Ameri, Echecs
Ali Asghar Vandaie, Echecs, Football
Mehran Ebrahimi, Kung Fu
Mohammadreza Alizadeh, Football
Toraj shahabi, Football
Babak Dadvand, coureur de marathon
Gholamhossein Bahadoor, lutte
Hassan Rezaï, Football
Khalil Khani, Lutte, Athlétisme
Mohammad Sadeghpour, Football
Masoud Sadeghpour, Lutte
Mirtaher Hassanyn, Volleyball, Ping Pong
Behrouz M,, Football
Omid K., Taekwondo
Nasser Abkari, Tir
Mosayyeb jalali, Lutte
Glayol, Football
Sadollah Falahati, Lutte
Golpar Parvardeh, Gymnastique
Gabriel Richards, boxe
S. Zanjani, Aïkido, football
Khosrow Parvardeh, Football
Mohamed Darafarin, football
Aydin Arjang, Football
Marjam Parvardeh, Basket-ball
Hossein Yarandpour, Football
Shahram Homayounfar, football
Yousef Mahdavi, Football
Roxana Sadeghpour, Football
Samir Ghanai, Football & Karaté
Robin Téhrani, Football
Behrang Sarkhosh, Kyokushinkai
Behzad Allahyari, Haltérophilie
Karim Akbari, haltérophilie
Siamak, Football
Mohammad Behrouzi, arbitre de football
Touraj Mohammadi, Volleyball
Omid Hatamian, lutte
Hossein Fadakar, Football
Ben Janloo, football
Sivan Barzegar, Taekwondo
Ismail Pashapour Escrime
Ismail Mohaddes, football
Reza Mohammadi, football
Khosrow Alikhani, football
Jamshid Heydari, football
Bahman Abedini, Taekwondo
Majid Rahimi Taekwondo
Masoud Ipekchi Athlétisme
Majid est un client du football
Jamshid Azari, football
Asghar Saadi, boxe
Elias Khademi, football
Christopher Kulp, Cross Fit; Haltérophilie olympique
Jack Iacovangelo, Gymnastique
Alex K., Haltérophilie
Henrik Fjeldheim, Football
Steve Parkinson, judo
Mike Caveney, judo
William Svensson, Gymnastique
Madeleine Danielsson, Football
Selina O., Gymnastique
Maria Alkhouri, Tennis
Valentina Baldelli, Gymnastique

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe