mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceDivagations du régime des mollahs contre l’OMPI et la Résistance iranienne

Divagations du régime des mollahs contre l’OMPI et la Résistance iranienne

CNRI – La machine à mensonges des mollahs, notamment les organes liés au corps des gardiens de la révolution, sont effondrés et paniqués par les victoires en série de l’OMPI et de la Résistance en Iran comme à l’étranger. Non seulement les complots contre Achraf ont été neutralisés, mais les appels à radier l’OMPI de la liste terroriste américaine se sont amplifiés sur le plan international. C’est pourquoi ces dernières semaines, les médias du régime ont battu des records en matière d’affabulations.  Depuis l’adoption de la résolution écrite du 25 novembre au Parlement européen en soutien d’Achraf et de la radiation de l’OMPI, pas un jour  ne s’est passé sans que des dizaines de médias du régime ne diffusent de la désinformation contre l’OMPI. 

C’est dans ce contexte que le 20 décembre, l’agence de presse Fars rattachée aux gardiens de la révolution, a diffusé une dépêche montée de toutes pièces disant qu’ « une source proche du siège central des Moudjahidine à Paris (…) a levé le voile sur la collaboration de ce groupuscule dans l’attentat terroriste de Chah-Bahar. » L’agence de presse des pasdaran a ajouté : « la programmation et les coulisses de cet attentat se sont déroulés avec l’aide directe des agents de ce groupuscule installé à Paris. » Le 16 décembre, le site Javan-Online, lié lui aussi aux pasdaran, publiait un énorme mensonge disant que : « il y a quelques temps, le dirigeant du groupe terroriste Jondollah, a rencontré à Karachi au Pakistan deux membres des Moudjahidine à propos d’une série d’opérations de sabotage. »

Le 20 décembre, Raja News, un site de la faction d’Ahmadinejad,  parlait de « l’intervention des Moudjahidine dans l’attentat contre des savants nucléaires de notre pays », en brandissant avec stupidité les révélations de la Résistance iranienne sur le rôle des experts Chahriari et Abassi dans le projet d’armement atomique, comme preuve de l’intervention de l’OMPI.  Ce genre de mensonge grotesque fait surface alors que tous les doigts accusateurs se pointent en direction du régime dans les deux crimes.

Cette pluie de mensonges trahit la situation catastrophique d’un régime divisé, honni par l’écrasante majorité de la population, en proie à une crise économique aigüe et accablé par les sanctions internationales, autant de signes d’une fin proche.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 décembre 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe