mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceDélires des services secrets des mollahs effrayés par la dénonciation de leur...

Délires des services secrets des mollahs effrayés par la dénonciation de leur plan terroriste

CNRI – Après la dénonciation d’un plan terroriste de la force Qods des pasdaran pour assassiner l’ambassadeur saoudien aux Etats-Unis et mener des attentats à la bombe dans plusieurs ambassades dans ce pays, le régime des mollahs cherche de manière grotesque à attribuer les faits à l’OMPI pour éviter des représailles internationales qui pourraient viser Khamenei et sa dictature.

Le 12 octobre, dans une dépêche montée de toute pièce, l’agence de presse Mehr, affiliée aux services de renseignement (VEVAK), prétendait : « Selon certaines sources d’information, l’individu inculpé entretenait des relations complexes avec le groupuscule des Monafeghine (Moudjahidine), ce qui renforce la thèse d’une manœuvre de ces derniers pour en tirer des bénéfices politiques après une dénonciation à grand bruit. »

Cette histoire à dormir debout survient alors que les hautes autorités américaines et saoudiennes ont déclaré avec de multiples preuves et documents à l’appui, que la force Qods se tient derrière ce sinistre projet. La force Qods est sous les ordres directs de Khamenei et aucun mensonge ne pourra sauver la dictature religieuse.

Ce genre de délire est une méthode maintes fois répétée du régime des mollahs ces trois dernières décennies ; elle consiste à attribuer directement ou indirectement ses propres crimes à l’OMPI et à la Résistance iranienne. La dictature religieuse avait déjà attribué à l’OMPI les meurtres abominables de prêtres chrétiens et l’attentat à la bombe contre le mausolée de l’Imam Reza (à Machad) en 1994 ainsi que la tuerie des pèlerins de la Mecque en 1987. Les mollahs avaient aussi accusé en groupe les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’OMPI du meurtre de Neda Agha-Soltan, lors des révoltes de 2009.

Le régime criminel des mollahs a entamé un nouveau tournant dans ses opérations terroristes qui constitue une déclaration de guerre à la communauté internationale. Par cette propagande mensongère, il tente maintenant d’éviter des représailles internationales, pour préparer en même temps la voie à de nouvelles opérations terroristes et au massacre de ses opposants.
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 octobre 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe