mercredi, février 1, 2023

Iran: 23 pendaisons en deux semaines

CNRI – Le mercredi 12 octobre, dans la matinée, le régime des mollahs a pendu quatre jeunes hommes dans l’enceinte de la prison de la ville de Chahin-Chahr (centre du pays). Neuf autres détenus ont été pendus entre le 2 et le 11 octobre, dans les villes d’Ispahan (centre), Kerman (sud), Sari (nord) et Semnan (est de Téhéran).

En même temps, au moins dix détenus ont été pendus en secret dans les prisons de Gohardacht (Karadj, à l’ouest de Téhéran), Ourmia (nord-ouest), Khoy (nord-ouest),et Khurin (nord-ouest).

Ces exécutions capitales élèvent à 23 le nombre des pendaisons en Iran, au cours des deux dernières semaines (depuis le début du mois d’octobre).

Effrayé à l’idée d’une reprise de la révolte populaire et préoccupé par le printemps arabe qui a effrité les alliances régionales de Téhéran, le régime des mollahs a de plus en plus recours à la répression à l’intérieur de l’Iran et à la flambée du terrorisme et de l’intégrisme à l’étranger.

Le silence de la communauté internationale ne fera qu’encourager et inciter ce régime à continuer et intensifier ses crimes.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général des Nations Unies, le Conseil de sécurité, le Haut-commissariat des droits de l’Homme et le rapporteur spécial des droits de l’Homme de l’Onu pour l’Iran, ainsi que toutes les instances de défense des droits de l’Homme à prendre des mesures d’urgence contre le régime moyenâgeux des mollahs pour arrêter le cycle infernal de la répression en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
14 octobre 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe