jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceCérémonie de vœux de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise

Cérémonie de vœux de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise

 

Maryam Radjavi : J’espère que le gouvernement français sera à l’avant-garde d’une politique nouvelle face à la dictature religieuse et en faveur du changement et de la liberté en Iran

Le maire d’Auvers, Jean-Pierre Béquet rend publique une déclaration dans laquelle 3000 maires et élus demande au gouvernement français de reconnaitre la résistance iranienne et de soutenir le programme en dix points de Maryam Radjavi

Présence d’une soixantaine de maires et d’élus du Val d’OiseCNRI – Le 13 janvier, lors d’une grande cérémonie de vœux à Auvers-sur-Oise en présence d’un millier de personnes, d’élus et de maires du département, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne a présenté ses meilleurs vœux aux Français, en particulier aux amis de la résistance. Le député du Val d’Oise, Dominique Lefebvre, Jean-Pierre Béquet, maire d’Auvers, Jean-Paul Jeandon, maire de Cergy, Gilbert Marsac, maire de Jouy-le-Moutier, Jean-Pierre Muller, maire de Magny-en-Vexin et Michel Valade, maire de Pierrelaye, se trouvaient parmi les nombreuses personnalités à avoir pris la parole.

Mme Radjavi, brossant un tableau des acquis en 2012, a mis en valeur la sortie de la résistance des listes noires des Etats-Unis et du Canada. « Nous entrons dans l’année 2013 avec beaucoup d’espoir, qui peuvent se réaliser. C’est pourquoi nous devons agir main dans la main, saisir ce moment historique pour le peuple iranien, pour les peuples de la région et pour le monde entier. Le moment de porter le coup fatal à l’intégrisme en Iran est enfin arrivé.»

A propos du sort du régime iranien, Mme Radjavi a déclaré : C’est face au peuple iranien que les mollahs sentent le plus de menaces, car la situation est explosive. Les mollahs redoutent qu’un soulèvement éclate à tout moment. Les mollahs sont encerclés par le peuple iranien, c’est pourquoi ils sont dans l’impasse :
Impasse du programme nucléaire, impasse des conflits internes, impasse de l’élection présidentielle de juin prochain, et impasse dans leurs relations avec la communauté internationale. Il n’y a pas de solution à l’intérieur du régime. La seule solution est un changement de régime par le peuple iranien et sa résistance organisée. Si l’année dernière la communauté internationale a pris des sanctions contre les mollahs, cette année, le monde doit se mettre au coté du peuple iranien pour l’aider à renverser cette dictature religieuse.

Elle a appelé la communauté internationale à reconnaitre les droits des habitants du camp d’Achraf et du camp Liberty en Irak, notamment la liberté de mouvement et le droit à la propriété de leurs biens.

Elle a indiqué que la chute de la dictature de Bachar el Assad était proche et que cela entrainera le renversement du régime des mollahs.

Elle a formé le vœu que le gouvernement français sera à l’avant-garde d’une politique nouvelle face à la dictature religieuse et en faveur du changement et de la liberté en Iran.

Lors de cette cérémonie, les maires des villes du Val d’Oise présents, ont rendu public autour de Jean-Pierre Béquet, maire d’Auvers-sur-Oise et conseiller général du Val d’Oise, un appel signé par plus de 3000 maires et élus de France y compris des élus du Val d’Oise.en faveur de la Résistance iranienne.

Ce texte des maires appelle le gouvernement français ainsi que l’Union européenne à « soutenir le programme en dix points de la présidente Maryam Radjavi qui défend les valeurs universelles et de reconnaitre la Résistance iranienne pour l’instauration des libertés fondamentales et de la démocratie en Iran. »  L’appel des maires et élus demande également à la communauté internationale de soutenir les droits des membres de la résistance iranienne dans les camps d’Achraf et de Liberty en Irak et à reconnaitre à Liberty le statut d’un camp de réfugiés.

Jean-Pierre Béquet dans son intervention a souhaité en ce début d’année : « que le peuple iranien, se libère de ses oppresseurs, se libère du joug qui pèse sur l’ensemble du pays et du peuple. ». S’adressant à Mme Radjavi il a ajouté : « Mme la Présidente, tous les maires qui sont là et tous les élus sont à vos côtés. Depuis plusieurs mois, dans le monde entier vous êtes la bienvenue. Vous avez été reçu dans tous les parlements.  Votre combat a marqué des points très importants. Le CNRI est maintenant reconnu. On considère enfin que c’est une alternative possible, crédible. »

Dominique Lefebvre député du Val d’Oise, a de son côté déclaré : « Cette étape de la sortie de l’OMPI de la liste noire est franchie, et elle en appelle une autre, celle de la reconnaissance officielle de la résistance iranienne et dans toutes ses composantes. Il est absolument nécessaire aujourd’hui de franchir ce pas, parce qu’il est absolument nécessaire de soutenir la résistance iranienne et le peuple iranien.»

Des dizaines de maires et d’élus du Val d’Oise ont participé à cette rencontre, mais également des personnalités comme Mgr Jacques Gaillot ou Mme Anissa Boumediene, ancienne première dame d’Algérie, AbderRahman Daman, le batonnier Gilles Paruelle, et Renée Le Mignot Vice-présidente du MRAP, qui ont tous souhaité une année fructueuse à la Résistance iranienne, et souhaité voir le peuple iranien libéré de la dictature.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 janvier 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe