dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceCampagne de mensonges des mollahs contre les Moudjahidine du peuple d’Iran

Campagne de mensonges des mollahs contre les Moudjahidine du peuple d’Iran

Les mollahs fabriquent des mensonges pour faire porter à l’OMPI la responsabilité des attentats dans la province du Sistan-Balouchistan

CNRI – La nuit dernière et aujourd’hui, les agences de presse, la radio-télévision et la presse écrite du régime des mollahs, ont annoncé des nouvelles totalement fausses, dictées par le ministère des Renseignements (VEVAK), comme quoi « quelques minutes avant l’opération terroriste de Zahedan où une bombe a explosé dans l’école de filles de la ville, Abdul-Malik Riggi, le chef du groupuscule terroriste du Jondollah, apparaissant dans une émission en directe de la chaîne télévisée des Moudjahidine du peuple, a revendiqué l’opération terroriste dans la ville de Zahedan. »

La machine de propagande des mollahs a également essayé de lier faussement l’OMPI, à travers une série de nouvelles et d’interviews fabriquées, aux récentes explosions dans la province du Sistan-Balouchistan. Par exemple, dans une manoeuvre mensongère très claire, les média gouvernementaux ont reçu l’ordre du VEVAK de diffuser les propos d’un individu dont le régime prétend qu’il fait partie des personnes récemment arrêtées et responsables de l’attentat. “Les gens qui nous ont entraînés, a-t-il dit, dans un pays voisin parlaient anglais et leurs traducteurs parlaient persan et étaient probablement des membres du groupuscule des  Monafeqine (Moudjahidine).” 

En ayant recours à ce genre de mensonges et d’histoires ridicules à dormir debout et en les faisant répéter par toutes les agences de presse officielles et en les relayant dans les médias étrangers, le régime cherche à faire d’une pierre deux coups. D’une part il cherche à attribuer la source du mécontentement et des troubles à l’intérieur de l’Iran à des pays et des agents étrangers. D’autre part, en fabriquant les mensonges les plus absurdes, il cherche à faire porter à l’OMPI la responsabilité des attentats du Sistan-Balouchistan.

Un de ces mensonges porte sur la participation du « chef du groupuscule du Jondollah dans une émission télévisée en direct de l’OMPI ». Des millions d’Iraniens en Iran comme à l’étranger qui suivent les médias de l’OMPI et de la Résistance peuvent témoigner de la nature mensongère de cette allégation. Les dirigeants du régime des mollahs doivent annoncer la fréquence de cette fausse émission de télévision, qu’ils disent affiliée à l’OMPI, et en diffuser la cassette. 

La dictature terroriste des mollahs est embourbée dans des crises internes et externes. Elle  reçoit des coups par les révélations de la Résistance sur ses secrets nucléaires et son ingérence en Irak. A travers ses manoeuvres désespérées, le régime cherche à intensifier la répression, la torture et les exécutions, particulièrement des prisonniers de l’OMPI en Iran. 

Avec cette campagne de désinformation, le régime cherche aussi à recueillir le soutien des gouvernements étrangers dans son combat contre l’OMPI et la Résistance iranienne. Cependant, comme l’ont reconnu ses autorités, plus de 94% de la population iranienne demandent le renversement de ce régime. Ces complots ne peuvent donc pas sauver les mollahs de la colère et de  la haine de la population iranienne. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 février 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe