dimanche, juin 16, 2024
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeZarif laisse la place à Mohammad Khazai Torchizi

Zarif laisse la place à Mohammad Khazai Torchizi

Par Reza Shafa*

CNRI – Mohammad Javad Zarif est en train de plier bagages. Il quitte son poste d’ambassadeur d’Iran aux Nations Unies. Le départ de Zarif n’a rien de spécial. Mais celui qui le remplace en cette période cruciale a, lui, une importance particulière.

Qui est Mohammad Khaza’i Torchizi, le remplaçant de Zarif ?

Bien qu’il n’ait pas encore reçu officiellement sa nomination, il a l’aval de sa hiérarchie. Actuellement, il dirige l’Organisation de l’investissement au ministère du Commerce.

• Avant la révolution de 1979 en Iran, Torchizi était membre de l’Association des étudiants iraniens aux USA. 

• Après la révolution de 1979, il est entré au Conseil de la révolution islamique  de la province du Guilan dans le nord de l’Iran, où il a été un membres actif du Corps des gardiens de la révolution (CGR). 

• A la fin des années 1980, il a été promu à la tête de la Télévision d’Etat dans cette province.

• Juste après la création du parti de la république islamique (PRI), il est devenu une de ses membres les plus fervents.

• Plus tard aux élections législatives, il a été élu pour deux mandats jusqu’en 1988.

• Il a aussi été un membre actif d’un groupe de matraqueurs qui agressait des femmes dans la rue pour leur « immoralité ». Au début des années 1980 au Guilan, il a fondé un groupe répressif nommé "l’Association de la jeunesse révolutionnaire de Racht » (capital provinciale du Guilan).

• Après avoir quitté son siège de député, Torchizi a été promu à une nouvelle fonction gouvernementale, conseiller du ministre de l’Orientation islamique. 

• En 1989, il a été transféré au ministère des Affaires étrangères et nommé directeur du Deuxième bureau des Affaires du Golfe persique. 

• Au début des années 1990, Torchizi a été envoyé à la Banque Mondiale à Washington pour représenter le régime. Il a occupé cette fonction quatre ans.  Une fois à Washington, il n’a pas manqué l’occasion d’y promouvoir l’intégrisme en s’occupant du centre culturel du régime, une simple couverture pour recruter de nouveaux agents. Une fois prêtes, les recrues étaient envoyées en Iran pour davantage d’entraînement.  Il fournissait aussi un soutien moral et matériel à deux stations de télévision du régime aux USA, Aftab et Peikiran. 

• A son retour des USA, il a été conseiller au ministère du Commerce et directeur des Affaires de la banque mondiale au ministère du Commerce. Il détient actuellement la double casquette de vice ministre du Commerce et de chef de l’organisation de l’investissement. 

* Reza Shafa est un expert des réseaux de renseignements du régime iranien, en Iran et à l’étranger. Il a mené des recherches poussées sur le VEVAK, les services secrets du CGR et la force Qods. Il contribue actuellement au site du CNRI.