mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeWashington Post : La politique américaine devrait contrer l'ingérence iranienne dans la...

Washington Post : La politique américaine devrait contrer l’ingérence iranienne dans la région

« L’absence d’une stratégie américaine cohérente pour stabiliser la région et qui intègre l’accord nucléaire avec des mesures pour contrer les ambitions hégémoniques de l’Iran et la reconstruction des États arabes en désintégration, a permis l’agression de Téhéran», a estimé le Washington Post dans son éditoriale de la fin de semaine.

L’article qui exprime le point de vue de la rédaction, ajoute: « À court terme au moins, le plus grand effet de l’accord nucléaire sera de raviver les guerres par procuration en cours en Irak, en Syrie, au Yémen et ailleurs, entre l’Iran chiite et l’Arabie saoudite sunnite et leurs alliés. Si l’accord est pleinement mis en œuvre, l’Iran recevra des centaines de milliards de dollars en revenus supplémentaires, et Téhéran est susceptible de consacrer une grande partie de celui-ci à financer ses milices meurtrières en Irak, le régime de Bachar al-Assad en Syrie, et le mouvement Houthi au Yémen – sans mentionner le Hezbollah au Liban et le Hamas dans la bande de Gaza.

« L’administration Obama a permis l’agression de l’Iran en refusant d’y répondre lors des négociations sur l’accord nucléaire. Maintenant le président semble se précipiter pour «rassurer» les alliés traditionnels des États-Unis d’une manière qui n’est pas particulièrement avisée. Expédier des F-16 et des chars pour l’armée égyptienne ne fera rien pour contrer l’Iran ou stabiliser la région. Fournir des renseignements et un soutien logistique à la campagne de bombardement de l’Arabie au Yémen, encourage une offensive mal avisé qui est peu probable d’atteindre son objectif de rétablir l’ancien régime.

« Ce qui manque est une stratégie américaine cohérente pour stabiliser la région et qui intègre l’accord nucléaire avec des mesures pour contrer les ambitions hégémoniques de l’Iran et de reconstruire les États arabes en désintégration. Une telle politique serait axée sur les pays où les forces iraniennes sont les plus actifs, et le plus déstabilisant : l’Irak et la Syrie « .

L’article ajoute: « La clé d’une stratégie sérieuse Moyen-Orient est cependant en Syrie. Les Etats-Unis doivent enfin tenir leur promesse et s’employer à former et équiper une force d’opposition syrienne modérée et le soutenir face au régime d’Assad « .

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe