vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeWashington juge "venu" le temps des sanctions contre l'Iran (ambassadeur)

Washington juge « venu » le temps des sanctions contre l’Iran (ambassadeur)

Washington juge "venu" le temps des sanctions contre Téhéran (ambassadeur)Agence France Presse – Les Etats-Unis jugent que le temps est "venu" d’imposer des sanctions à l’Iran au sujet de son programme nucléaire, a déclaré mardi l’ambassadeur américain auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne, Gregory Schulte.

"Le temps est venu pour que le Conseil de sécurité (de l’Onu) soutienne la diplomatie internationale avec des sanctions internationales", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

L’Iran "représente une menace pour la paix et la sécurité" dans le monde, a-t-il estimé, sans toutefois préciser à quelle échéance Washington souhaitait voir des sanctions décidées par le Conseil de sécurité.

Ces déclarations interviennent alors que les grandes puissances doivent se réunir jeudi à Berlin pour examiner le dossier iranien après le refus de Téhéran de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium au 31 août, comme l’exigeait l’Onu.

Ce faisant "les dirigeants iraniens ont fait un mauvais choix, celui de la confrontation plutôt que celui de la négociation", a affirmé M. Schulte.

Cette politique "n’apportera pas de récompense mais de l’isolement et des sanctions", a-t-il ajouté.

M. Schulte a rappelé que Washington préconisait un régime de sanctions "progressives" visant "le programme d’armement iranien ainsi que ceux qui le dirigent et le soutiennent".

Parallèlement, le président américain George W. Bush a qualifié mardi à Washington le président iranien Mahmoud Ahmadinejad de "tyran" et jugé le régime iranien aussi dangereux qu’Al-Qaïda.

Les Etats-Unis apparaissent toutefois isolés et des sanctions du Conseil de sécurité contre l’Iran sont écartées à court terme, selon les proches du dossier.

L’Union européenne a accordé samedi un nouveau délai à l’Iran pour démontrer sa volonté d’ouvrir des négociations, et la Russie et de la Chine sont à l’heure actuelle hostiles à toute sanction contre leur allié.
 

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe