lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsVisite Rohani: les syndicats français demandent la libération de syndicalistes iraniens

Visite Rohani: les syndicats français demandent la libération de syndicalistes iraniens

Visite Rohani: les syndicats français demandent la libération de syndicalistes iraniens

AFP – Paris, 13 nov 2015 – Sept syndicats français, CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FSU, Solidaires etUnsa, ont appelé le président François Hollande à intervenir auprès de son homologue iranien Hassan Rohani, en visite en France lundi, pour la libération de syndicalistes iraniens et pour le respect des droits syndicaux en Iran.

Dans une lettre au président de la République et au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, les sept syndicats ont attiré particulièrement l’attention sur la situation de Mahmoud Saléhi, « syndicaliste et militant de longue date des droits des travailleurs iraniens, ayant déjà subi plusieurs arrestations et périodes d’emprisonnement, et qui a été condamné à 9 ans de prison ».

« Il doit se présenter à la prison de sa ville de Saghez (en Kurdistan iranien) avant la fin du mois de novembre. Il souffre d’insuffisance rénale sévère et est sous dialyse. S’il est emprisonné, sa vie sera mise très clairement en danger », soulignent les syndicats français.

« Son seul +crime+ est d’avoir voulu exercer son activité syndicale conformément au droit international régi par les Conventions fondamentales de l’OIT dont le droit syndical fait partie », rappellent-ils.

« De nombreux syndicalistes sont harcelés, arrêtés, licenciés et emprisonnés » en Iran et que « leurs conditions de détention sont déplorables », ajoutent-ils , citant notamment le cas de « Shahrokh Zamazi, ouvrier du bâtiment et militant des droits civiques et syndicaux, mort en prison dans des conditions plus que douteuses ».

« Sous prétexte de diplomatie économique, la France ne peut passer sous silence les atteintes aux droits fondamentaux en Iran où sévit l’un des régimes les plus liberticides de la planète », affirme la CFDT dans un communiqué.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe