jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceVidéo : « Après les attentats de Paris je me suis rappelé...

Vidéo : « Après les attentats de Paris je me suis rappelé les massacres sur le peuple d’Iran » – Bley Mokono

« Après les attentats de Paris je me suis rappelé les massacres sur le peuple d'Iran » - Bilal Belyy Moko

CNRI – Bely Mokono, un courageux citoyen qui fut blessé lors de l’attentat près du stade de France et s’est porté au secours des victimes ce jour-là, a participé à une cérémonie au siège du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) à Auvers-sur-Oise pour commémorer les victimes des attentats terroristes à Paris et en solidarité avec le peuple français.

Outre Maryam Radjavi, présidente-élue du CNRI, plusieurs personnalités politiques, des défenseurs des droits de l’homme et des dignitaires religieux représentant la communauté musulmane en France étaient présents à cette cérémonie où les participants ont déposés des gerbes de fleurs sur un stèle à la mémoire des victimes de la tragédie du 13 novembre, et ont fait voler 130 ballons en forme de pigeon symbolisant les 130 innocents qui ont perdu leur vie sous le feu de l’intégrisme et du terrorisme à Paris.

Bley Mokono au siége du CNRI à Auvers sur Oise le 21nov2015

Dans son intervention, le militant des droits de l’homme a déclaré : « Ce que je dirais simplement c’est que ce sont des fanatiques, des gens égarés, des fous… Ces individus sont autre chose que l’islam, Ça n’a rien à voir avec la religion quelle qu’elle soit.

Ça a simplement avoir avec des comportements fanatiques, un manque d’éducation, le mauvais exemple (…) Si je suis venu témoigner c’est parce que quand j’ai vu cet évènement en France, je me suis rappelé le 11 septembre 2011, je me suis rappelé les massacres sur le peuple d’Iran (à Achraf et Liberty), je me suis rappelé le massacre en Afrique, je me suis rappelé de tous les pays où il y a des massacres où des gens se permettent de dire on peut tuer ou ôter la vie.

Mais qui ils sont pour ôter la vie? Donc je veux que le peuple se lève. Et le premier exemple ce n’est pas de se dire faut qu’on se lève pour Achraf, faut qu’on se lève pour la France, mais il faut qu’on se lève pour tous les pays au monde où il y a des massacres gratuits, où la démocratie ne peut pas s’exprimer, où les femmes où les enfants sont matraqués, sont tués ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe