lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsVidéo - 250 manifestations en Iran en février

Vidéo – 250 manifestations en Iran en février

250 manifestations en Iran en février

Il y a eu plus de 248 manifestations en Iran en février, dans 71 villes, villages et zones industrielles, ce qui correspond à une moyenne de neuf manifestations par jour. Jetons un coup d’œil aux différents secteurs de la société iranienne qui sont descendus dans la rue le mois dernier.

Travailleurs
Les travailleurs ont organisé au moins 86 manifestations dans 38 zones, avec une moyenne de trois manifestations par jour. Leurs protestations portaient en grande partie sur les salaires impayés, les conditions de recrutement iniques, les licenciements massifs, la situation incertaine des emplois et les conditions de vie difficiles.

Iran, Ispahan, Les retraités des aciéries défilent et protestent contre les faibles pensions

Créanciers
Ceux qui ont perdu leur épargne en investissant dans des institutions de crédit affiliés au régime ont organisé 34 rassemblements dans huit villes iraniennes, soit environ un par jour. Ils exigeaient le remboursement de leurs épargnes spoliées par :

– l’institution de crédit Caspian affilié aux Gardiens de la révolution (pasdaran) à Téhéran, Rasht, Mashhad, Kermanshah, Neishapour et Ilam

– la compagnie Dehkadeyeh Abi Pars à Garmdareh

– l’institution Sekeye Samen à Téhéran

– la société Meftah Rahnavard à Téhéran

– l’institution Badre Tous à Mashhad

– l’orfèvre Shadi à Téhéran

– Adag Auto à Téhéran

– l’institution Padideh à Téhéran et Mashhad

– la compagnie Persian Pars à Téhéran

Retraités
Les retraités ont organisé 15 manifestations dans trois villes, dont Téhéran et Suse, soit environ une manifestation tous les deux jours. Ils protestaient contre le non-paiement de leur pension et leurs conditions de vie déplorables.

Enseignants
Les enseignants ont organisé 13 manifestations dans 12 villes, notamment Orumieh, Ardebil, Mashhad, Khoram Abad, Kermanshah, Shiraz, Marivan et Sanandaj, soit en moyenne une tous les deux jours. Ils protestaient contre les mauvaises conditions de vie, le manque de sécurité de l’emploi, les recrutements non-officiels et le non-paiement des salaires.

Étudiants
Les étudiants ont organisé 10 rassemblements de protestation dans quatre universités, soit en moyenne un tous les trois jours. Parmi les participants il y avait des étudiants en médecine dentaire d’Hormozgan, du département de recherche scientifique de l’Université Azad, et des étudiants de l’Université industrielle Sharif de Téhéran.

Bazaaris
Les bazaaris ont organisé cinq rassemblements dans deux villes – Téhéran et Kerman – ce qui représente environ une manifestation tous les six jours.

Agriculteurs
Les agriculteurs ont également organisé cinq manifestations dans quatre villes pour protester notamment contre le manque d’eau.

Prisonniers politiques
Le mois dernier, des prisonniers politiques ont organisé cinq actes de protestation dans trois prisons et dix grèves de la faim.

Prison de Rajaie Shahr à Karaj

• Hamzeh Darvish a écrit une lettre ouverte au sujet de sa torture et d’autres actes illicites commis par les autorités pénitentiaires.

• Payam Shakiba a écrit un message à l’occasion du 40ème anniversaire du régime.

Prison Masjed Soleiman dans le sud de l’Iran
• Changiz Qadam Kheiri a écrit une lettre au Rapporteur spécial de l’ONU sur l’Iran au sujet des tortures mentales qu’il a subies.

Prison centrale de Karaj
• Mehdi Farahi Shandiz a écrit une lettre ouverte sur les 40 ans de torture et d’exécution des régime des mollahs, avec des phrases telles que « à bas le dictateur » et « à bas le [Guide Suprême Ali] Khamenei ».

Prison inconnue
– Anvar Khezri a écrit une lettre détaillant les souffrances qu’il a subi pendant ses neuf années d’incarcération.

Grèves de la faim
Les 10 grèves de la faim comprenaient neuf grèves individuelles dans diverses prisons et pour diverses raisons, et une grève collective, à la prison de Sheiban à Ahvaz, pour protester contre la torture des prisonniers politiques, notamment leur incarcération avec de dangereux criminels.

Autres secteurs
Il y a eu 65 autres manifestations dans 23 villes qui n’entraient pas tous à fait dans les sections ci-dessus. Il s’agit notamment de :

• Une protestation de la famille du militant syndical détenu Esmail Bakhshi, qui dénonce son arrestation et son maintien en détention.

• Un rassemblement des familles des victimes d’un crash d’avion à Téhéran à l’occasion de l’anniversaire de l’événement.

• Un rassemblement de pompiers à Abadan.

• Une manifestation des victimes du tremblement de terre de Kermanshah à Sarpol Zahab pour protester contre le manque d’électricité dans leur camp, où elles vivent sous des tentes plus d’un an après le séisme.

• Une protestation des écologistes contre le détournement de la rivière Zayanderud à Ispahan.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe