samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceVains efforts pour empêcher le soulèvement et l'explosion sociale en Iran

Vains efforts pour empêcher le soulèvement et l’explosion sociale en Iran

• Vaste opération pour arrêter les sympathisants et groupements liés à l’OMPI ainsi que les parents des habitants d’Achraf et de Liberty

CBNI – Dans un effort vain pour empêcher un soulèvement et une explosion sociale durant la mascarade électorale, le fascisme religieux au pouvoir en Iran a lancé une vaste opération ces derniers jours pour arrêter les sympathisants de l’OMPI, les parents des habitants d’Achraf et de Liberty, les prisonniers politiques libérés et les groupements liés à l’Ompi ainsi que ses sympathisants.

Dans une fausse démonstration de force, l’agence Fars des gardiens de la révolution cite un «responsable de la sécurité» prétendant que deux membres de l’OMPI « sont récemment entrés dans le pays dans le but de transmettre les instructions du maillon de l’étranger au maillon de l’intérieur du pays, et de coordonner les éléments intérieurs et les groupements afin d’entraver le processus électoral, mais (…) ils ont été arrêtés après leur entrée dans le pays après plusieurs jours de poursuite. »

Confronté à une lutte pour le pouvoir débridée et à un mécontentement social aussi vaste que profond, le régime veut faire croire qu’il maitrise la situation. C’est pourquoi, pour développer le climat de terreur, il a l’intention de diffuser des émissions télévisées exhibant des personnes arrêtées forcées de faire de faux aveux. De plus, les services de renseignement (le Vevak) a arrêté des passagers en provenance de Turquie, des Emirats Arabes Unis et d’Irak afin de les faire passer en vain pour des experts et des commandos venus faire capoter la campagne électorale et fomenter des troubles lors d’un scrutin boycotté par l’ensemble du pays.

Des tactiques aussi absurdes et les menaces lancées contre les familles, les prisonniers politiques, les groupements de travailleurs, d’étudiants et de femmes ne serviront à rien. Elles vont simplement amplifier la rage et la haine de la population envers le régime et son carnaval électoral.

L’agence Fars des gardiens de la révolution avait annoncé le 18 mai que l’OMPI « a l’expérience de la rébellion, des troubles et du sabotage durant les incidents postélectoraux de 2009. Elle cherche à guider ses éléments et partisans dans la présidentielle de 2013 en leur donnant des instructions pour l’élection (…) Elle a ordonné à ses forces d’utiliser toutes leurs capacités pour aggraver les failles (…) Elle a déployé toutes ses capacités médiatiques, y compris ses réseaux sociaux internet, ses sites et ses blogs. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 mai 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe