mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeUne raffinerie pillée par le régime iranien

Une raffinerie pillée par le régime iranien

Une raffinerie pillée par le régime iranien

Association européenne pour la paix en Irak (EIFA)

Bruxelles – le 23 décembre2015

Irak : le conseil de sécurité de l’ONU devrait agir immédiatement pour arrêter le vol des équipements de la raffinerie de Baïji par l’Iran

CNRI – suite à la défaite des terroristes de Daesh (ISIS) et le retrait de leurs troupes dans la ville Baïji dans le nord de l’Irak, les milices menées par l’Iran ont rapidement pris le contrôle de la région. Ainsi, l’Iran démonte la raffinerie de Baïji, la plus grande d’Irak, pour la transférer en Iran.

De nombreux techniciens du corps des gardiens de la révolution islamique se sont rendus là-bas, sous prétexte de reconstruire la raffinerie, afin de pouvoir organiser ce vol massif.

En plus de voler le matériel, les milices pillent de lourds engins de construction et les câbles électriques, tout comme les propriétés privées des résidents dans cette région. Une partie est revendue sur le marché irakien alors que le reste est transféré en Iran.

Ces dernières semaines, les médias irakiens ont rapporté que : « les experts iraniens sont arrivés à la raffinerie de Baïji et démontent l’équipement. Chaque jour, des camions transportent ces équipements en dehors de la raffinerie jusqu’en Iran via la province de Diyâlâ. »

Le pillage systématique de Baïji résulte des incursions récentes de plus de 500 000 Iraniens en Irak par la frontière à Zarbatiye, sans passeport ni visa, en totale violation de la souveraineté irakienne, sous le prétexte qu’ils effectuaient un pèlerinage religieux. Ces évènements montrent clairement que le régime iranien a pour intention de dominer et contrôler complètement l’Irak, un problème grave qui menace la stabilité et la balance stratégique de la région et qui met en danger la sécurité et la paix mondiale.

Il est très clair que de telles mesures dangereuses et agressives de Téhéran ne seraient pas possibles sans le soutien total des milices affiliées au régime iranien et les forces encore sous le contrôle de l’ancien premier ministre, Nouri al-Maliki.

L’association européenne pour la paix en Irak (EIFA) demande au gouvernement irakien et au premier ministre Haider al-Abadi d’expulser immédiatement le régime iranien et ses agents du sol irakien et rappelle, une fois encore, que le conseil de sécurité de l’ONU doit agir pour arrêter de telles violations flagrantes de la dignité et de la souveraineté irakienne.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe