lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne majorité des parlementaires islandais appellent à soutenir la Résistance iranienne et...

Une majorité des parlementaires islandais appellent à soutenir la Résistance iranienne et à la protection d’Achraf

CNRI – Une majorité des membres du parlement d’Islande ont exigé la protection du camp d’Achraf et le soutien de la Résistance iranienne. Voici le texte de la déclaration :

•         Les vagues de changement ont frappé l’Afrique du nord et le Moyen-Orient, dont l’Iran, et les manifestations populaires contre la dictature religieuse, qui représente le principal obstacle à la paix, à la stabilité et au progrès démocratique, se poursuivent encore ;

•         Le régime iranien a eu recours à d’importantes arrestations massives, à une hausse des exécutions politiques, notamment l’exécution de parents de résidents du camp d’Achraf ;

•         Le siège que subissent les résidents d’Achraf, personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève, et la torture psychologique à laquelle ils sont soumis nuit et jour par le biais de haut-parleurs sont continus. Au cours de l’attaque du 8 avril des forces irakiennes et les agents du régime iranien, 35 résidents ont été tués et 350 autres blessés et cette attaque relève du crime de guerre ;

•         La troisième voie pour un changement démocratique en Iran proposée par Maryam Rajavi, présidente-élue du Conseil national de la Résistance d’Iran, est à portée de main.

Nous appelons le gouvernement islandais à  :

•         Renvoyer le dossier de répression et des violations des droits humains en Iran au Conseil de sécurité des Nations Unies pour mettre en place des résolutions contraignantes.

•         Convaincre les Etats-Unis et les Nations Unies d’assurer le retrait des forces militaires irakiennes hors d’Achraf, fournir une aide militaire aux blessés, effectuer des enquêtes indépendantes au sujet des crimes de l’attaque du 8 avril pour identifier les responsables de ce massacre, assurer la protection des résidents d’Achraf et reconnaître la Résistance iranienne pour la démocratie, la liberté, les droits humains et la l’état de droit, ainsi que la mise en place d’un dialogue avec l’opposition démocratique du CNRI.