mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne majorité de députés français soutient Maryam Radjavi – Dominique Lefebvre

Une majorité de députés français soutient Maryam Radjavi – Dominique Lefebvre

CNRI – « Nous sommes aujourd’hui à l’Assemblée nationale une majorité de députés français à soutenir la plate forme sur laquelle Maryam Radjavi et le CNRI aujourd’hui combattent, une plate-forme démocratique dont nous partageons les valeurs », a déclaré le député du Val d’Oise Dominique Lefebvre.

Il s’exprimait devant des dizaines de milliers d’Iraniens et d’amis de la Résistance au meeting annuel du Conseil national de la Résistance iranienne. Sa présidente élue, Maryam Radjavi, y recevait également 600 personnalités politiques et parlementaires de 50 pays du monde. La délégation française a aussi présenté le soutien de plus de 12.000 maires et élus de France à la résistance iranienne.

Voici l’intervention de Dominique Lefebvre : Voir la vidéo

Mme la présidente, mesdames les messieurs les élus,
et représentants de l’Union européenne, de l’Amérique, de l’Afrique, du continent asiatique.
Mesdames et messieurs, chères amies iraniennes, chers amis iraniens

Je m’exprime devant vous au nom du Comité parlementaire pour un Iran démocratique, qui a une longue histoire, presque aussi longue que votre résistance. Mon ami François Colcombet en fit partie en son temps. Un comité qui rassemble des élus des six groupes politiques qui composent l’assemblée nationale.

Je parle en présence de François Colcombet et d’Yves Bonnet, qui représentent le Comité français pour un Iran démocratique et qui à côté des élus locaux, à côté des parlementaires, mobilise la société civile française en soutien à votre combat et pour un Iran démocratique.

Je voudrais simplement faire deux choses en cet instant. D’une part comme représentant du peuple français, saluer tous nos collègues et ils sont chaque année plus nombreux ici à Villepinte, des autres pays de l’Union européenne, des Etats-Unis, de l’Amérique, du Canada, du continent asiatique.

Cet élargissement continu du soutien à la résistance et à l’opposition démocratique iranienne, témoigne de cet élargissement de votre combat, témoigne de cette évolution de ce rapport de force, après bien des combats gagnés, notamment sur le terrain juridique.

Ils doivent conduire la communauté internationale à renforcer son attitude de fermeté, à poursuivre et amplifier des sanctions dont on a vu qu’elles produisent aujourd’hui leurs effets, que le peuple supporte de moins en moins cette dictature. 

En tout cas je veux les saluer, les remercier d’être venus chez nous, en France pays des droits de l’homme, et leur dire que les parlementaires français, les élus français comme eux, sont aujourd’hui pleinement mobilisés dans le soutien à la résistance iranienne.

Dans l’affirmation de la nécessité d’un changement de régime, de ce que la mascarade démocratique d’un scrutin organisé, où la libre expression n’existe pas, où la libre candidature n’existe pas, où l’impression de changement est en réalité factice, la seule chose qui s’exprimait c’est la volonté de changement du peuple iranien et changement radical de ce régime.

Je veux simplement vous dire que nous sommes aujourd’hui à l’Assemblée nationale, et c’est dans ce document, une majorité de députés français aujourd’hui à, d’une part soutenir la plate forme sur laquelle Maryam Radjavi et le CNRI aujourd’hui combattent, une plate-forme démocratique dont nous partageons les valeurs. Nous sommes aussi une majorité à demander que les Iraniens présents en Irak dans le camp Liberty soient protégés puissent retourner à Achraf.

Nous demandons tout simplement aujourd’hui au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, au premier ministre Jean-Marc Ayrault, au président de la république François Hollande, dont je n’oublie pas qu’en 2004 il s’était rendu dans notre département à Auvers, aujourd’hui de d’exprimer d’abord comme les autres gouvernements, leur condamnation des agressions récentes et d’autres part que, sur le plan international, la fermeté soit là, pour que ce régime dictatorial d’une dictature au surplus religieuse, qui opprime le peuple iranien, tombe le plus rapidement possible. Je crois que c’est la responsabilité de la communauté internationale, c’est notre responsabilité d’obtenir cela de notre gouvernement, avec vous, avec votre soutien, nous le ferons.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe