mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne journée mémorable pour l'Iran

Une journée mémorable pour l’Iran

Aléjo Vidal Quadras, Taverny, 26 juin 2010Par Alejo Vidal Quadras*

Magazine Epoca (Espagne) – Le 26 juin, lors d'un rassemblement au stade Jean Bouin à Taverny, au nord de Paris, près de cent mille exilés iraniens ont demandé un changement de régime dans leur pays. L'événement était vraiment impressionnant. La mer de drapeaux et de portraits de la présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, s’st étendue une nouvelle fois comme un vaste écho de voix appelant à la démocratie et la liberté tout en rejetant le principe du velayat-e faqih ou du régime religieux absolu qui opprime l'ancienne perse depuis trois décennies.

La dictature fondée par l'ayatollah Khomeiny est sans aucun doute la plus grave menace à la paix et à la stabilité mondiale et cherche à détruire l'Occident et ses valeurs intrinsèques. Le gouvernement de l'Iran exporte le terrorisme, opprime son peuple, veut acquérir des armes nucléaires et est l'ennemi mortel d'Israël et des États-Unis. Ce régime et ses religieux, bourreaux, tortionnaires, juges et gardiens de la révolution fanatiques sont une honte pour l'humanité tout entière.

Jose Maria Aznar, un invité spécial du programme, et l'ambassadeur John Bolton, ainsi que Maryam Radjavi ont pris la parole lors de cet événement à Taverny. Aznar et Bolton étaient d’accord avec la Présidente élue du CNRI pour dire que les sanctions économiques imposées par le Conseil de sécurité à ce jour contre la dictature iranienne ne sont pas efficaces et n'arrêteront pas son programme nucléaire. La seule option prudente et productive est de soutenir l'opposition démocratique, tant au niveau national qu’international, afin de revenir à une solution du problème iranien.

Dans ce contexte, l'insistance du Département d'Etat américain pour garder le CNRI sur sa liste des organisations terroristes est une erreur colossale et une injustice flagrante. Hillary Clinton doit se rendre compte que lier les mains du plus grand groupe d'opposition iranien va à l'encontre des intérêts des États-Unis et des démocraties occidentales en général.

À Taverny, le CNRI a reçu le soutien explicite de 3500 parlementaires de trente et un parlements démocratiques, notamment des États-Unis, du Canada, de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne, d'Italie, des Pays-Bas et du Parlement européen. Il y avait vingt majorités de parlements. Personne ne peut douter de la légitimité de ce mouvement admirable, qui a sacrifié des dizaines de milliers de personnes pour l'amour de la liberté. Pour ceux qui ont le privilège d'assister à cet événement massif, que ce fut une journée historique pour la lutte démocratique et pacifique pour un Iran libre.

* Vice-président du Parlement européen

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe