mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLa Résistance iranienne appelle à l'annulation du voyage en Espagne et au...

La Résistance iranienne appelle à l’annulation du voyage en Espagne et au Portugal de Mottak

 CNRI – Selon les médias officiels du régime iranien, Manouchehr Mottaki, ministre des Affaires étrangères des mollahs se rendra en Espagne et au Portugal la semaine prochaine.

La Résistance iranienne appelle à l'annulation de ses visites car elles sont utilisées par le régime religieux illégitime pour justifier la répression interne, la poursuite des projets nucléaires et l'exportation du terrorisme. Il est largement reconnu que le régime inhumain des mollahs est haï par toute la nation iranienne et n'a pas d'avenir.

Serrer la main de Mottaki n’apporte d'honneur à personne, parce qu’il est l'envoyé d'un régime qui a exécuté 120.000 de ses opposants, en particulier les partisans des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), la principale organisation d'opposition, pour leur insistance sur les droits de l'homme et la démocratie.

Au cours de l’an passé, le régime des mollahs a assassiné des centaines de manifestants et en a arrêtés des milliers pour les soumettre aux tortures les plus sauvages, y compris à des abus sexuels. Il en a condamnés à mort des centaines d'autres accusés de Moharebeh (guerre contre Dieu) pour avoir soutenu l'OMPI.

Mottaki a joué un rôle actif dans l'arrestation et la répression des dissidents, en particulier dans l’organisation d’actes terroristes contre eux.

Quand il était ambassadeur du régime en Turquie, Mottaki a organisé des dizaines d'opérations terroristes contre les opposants au régime. En 1988, les terroristes sous son commandement ont enlevé un membre de l'OMPI à Istanbul qu’ils ont torturé au consulat du régime. La police turque a sauvé le membre de l'OMPI à proximité de la frontière alors qu'il était transféré en Iran dans le coffre d'un véhicule avec plaque d'immatriculation diplomatique du régime des mollahs.

Dans une initiative multipartite, la majorité des membres du Parlement espagnol ont condamné la répression du soulèvement populaire iranien et ont exprimé leur soutien à l'insurrection et à la résistance organisée.

Dans leur déclaration, les parlementaires espagnols ont déclaré « nous soutenons la "troisième voie" de la dirigeante de l'opposition, Mme Maryam Radjavi pour un changement démocratique par le peuple iranien et sa Résistance et nous exhortons le Conseil de sécurité des Nations unies, le Conseil de l'Europe et l'Union européenne à prendre des mesures urgentes pour la libération des prisonniers politiques et empêcher la répression de l'insurrection. La poursuite des relations avec l'Iran doit être basée sur une amélioration complète des droits de l'homme. Les Nations Unies doivent protéger les résidents d'Achraf, et les forces américaines doivent garantir qu'ils ne seront pas confrontés à la violence ou à un déplacement forcé en Irak. »

Les députés espagnols font partie de 3.500 parlementaires des deux côtés de l’Atlantique, dont 23 majorités parlementaires, qui ont exprimé leur soutien au soulèvement populaire en Iran et la Résistance iranienne ces dernières semaines.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 juillet 2010 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe