mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyUne autorité irakienne : L'Irak et l'ONU doivent protéger les habitants de...

Une autorité irakienne : L’Irak et l’ONU doivent protéger les habitants de Liberty

CNRI – L’Irak et les Nations Unies doivent protéger les habitants du camp Liberty contre de nouvelles attaques meurtrières en attendant de les ramener à Achraf dès que possible, a exigé la présidente de la Commission de l’immigration du parlement irakien.

Liqaa al-Wardi a également déclaré que les opposants iraniens du camp doivent être reconnus comme réfugiés et recevoir toute l’assistance humanitaire et médicale dont ils ont besoin.

Elle a confié à une agence de presse irakienne : «Nous reconnaissons les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi) comme des réfugiés en raison de leur opposition à ceux qui gouvernent à Téhéran.

« Tout comme le gouvernement irakien, il est de notre devoir de les protéger et l’ONU doit aussi s’acquitter de ses obligations en leur assurant la protection et l’assistance humanitaire et médicale nécessaires jusqu’à ce qu’ils soient réinstallés dans un pays tiers ou qu’ils retournent à Achraf pour une meilleure protection.

« Il doit y avoir un effort uni international de solidarité pour aider l’OMPI en Irak et un retour immédiat à la Cité d’Achraf. Ce camp doit relever de la compétence du HCR parce que leur présence à Liberty les met en danger vu que le camp n’a pas de protection adéquate, et qu’il est constitué de baraquements temporaires en bois.

« Le gouvernement irakien doit les transférer au camp d’Achraf, où il existe des mesures adéquates pour les protéger contre les attaques à la roquette ou au missile, jusqu’à ce que l’accord avec l’ONU de les réinstaller dans des pays tiers soit pleinement mis en œuvre. »

Mme al-Wardi a également déclaré que l’émissaire onusien en Irak Martin Kobler devait fournir une «image sincère et transparente» des difficultés des membres de l’OMPI à Liberty, où ils ne sont pas en mesure de se protéger contre de nouvelles attaques.

 «Les mesures répressives du gouvernement irakien contre l’OMPI ne peuvent pas être prises sans une influence extérieure, parce que les Moudjahidine du peuple sont des opposants politiques au régime iranien et que le gouvernement irakien actuel coopère avec l’Iran.

« Là-bas, les Moudjahidine du peuple sont soumis à la violence et à la mort. En particulier, des groupes pro-iraniens sont envoyés en Irak et peuvent facilement s’en prendre à l’OMPI. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe