mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésUne audience au Sénat italien sur l’Iran et l’Irak

Une audience au Sénat italien sur l’Iran et l’Irak

CNRI – Deux commissions du Sénat italien ont organisé des audiences conjointes sur les violations des droits de l’Homme en Iran et sur les ingérences du régime iranien dans les pays du Moyen-Orient.

M. Struan Stevenson, le président de l’Association européenne pour la liberté en Irak (AELI) et Mme Dowlat Nowrouzi, la représentante du Conseil national de la Résistance d’Iran au Royaume Uni, ont été entendus par les sénateurs et les dignitaires italiens.

Cette audience a été présidée conjointement par le sénateur Paolo Corsini, le vice-président de la commission des Affaires étrangères et le sénateur Luigi Manconi, le président de la commission des droits de l’Homme du Sénat italien.

De nombreux dignitaires italiens, notamment l’ancien ministre des Affaires étrangères de l’Italie, Giulio Terzi et le secrétaire général de « Hands off Cane », Sergio D’Elia, ainsi que le secrétaire financier de cette organisation, Mme Elisabetta Zamparutti, ont assisté à l’audience.

Mme Dowlat Nowrouzi a lu lors de cette audience un message de Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne.

Mme Radjavi a évoqué dans son message le bilan sanglant du régime des mollahs durant les trois dernières décennies et le bilan sombre du mollah Rohani, le président soi-disant « modéré » de ce régime, notamment les récentes attaques atroces à l’acide contre les femmes sans défense et les agressions contre les étudiantes.

Elle a souligné que depuis l’arrivée au pouvoir de Rohani, au moins 1200 personnes ont été exécutées en Iran.

Mme Radjavi a déclaré que depuis six ans, les résidents du camp Liberty ont souffert d’un blocus inhumain imposé par des agents irakiens qui empêchent leur liberté de mouvement et leur accès à un avocat et qui exerce sur eux une torture psychologique avec des bruits assourdissants diffusés par des haut-parleurs en direction des habitations dans ce camp.

Elle a exhorté le gouvernement italien à agir pour mettre fin au blocus du camp Liberty, en particulier au blocus médical. Elle a souligné que le dossier du camp Liberty doit être remis à des institutions n’ayant aucun lien avec le régime iranien.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe