samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésConférence au Congrès américain sur les violations des droits de l’Homme en...

Conférence au Congrès américain sur les violations des droits de l’Homme en Iran

CNRI – A l’occasion de la journée internationale des droits de l’Homme et à l’initiative de la communauté iranienne vivant aux Etats-Unis, une exposition a eu lieu durant trois jours dans la salle spéciale des expositions au Congrès américain. Au cours de cet événement, les graves violations des droits de l’Homme en Iran, en particulier sous la présidence du mollah Rohani, ont été dénoncées.

Plusieurs membres éminents du Congrès ont visité cette exposition, notamment : Ileana Ros-Lehtinen, présidente de la sous-commission Moyen-Orient et Afrique du Nord; Dana Rohrabacher, président de la sous-commission Europe-Asie, Mike Coffman, président de la sous-commission de lutte contre le terrorisme et contre la prolifération des armes nucléaires, Al Green, élu démocrate du Texas, Ted Yoho et Randy Weber, membres de la commission des Affaires étrangères et Tom Cotton, sénateur d’Arkansas.

Ces élus américains ont exprimé leur soutien à la lutte du peuple iranien pour la liberté et la démocratie et ont condamné les graves violations des droits de l’Homme par le régime des mollahs. Ils ont souligné que les violations des droits de l’Homme en Iran ne doivent pas être oubliées sous prétexte que l’on est en train de négocier avec le régime iranien sur son programme nucléaire.

 Au dernier jour de cette exposition, il y a eu une conférence lors de laquelle plusieurs membres du Congrès et plusieurs personnalités américaines ont pris la parole.

 Ed Royce, président de la commission des Affaires étrangères du Congrès, a affirmé : « Nous avons une responsabilité particulière à l’égard des habitants du camp Liberty et nous devons assumer nos responsabilités. »

 Robert Stephen Ford, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Syrie (de 2010 à 2014), a déclaré : « Le régime iranien ne souhaite pas un règlement politique du conflit en Syrie avec la participation de l’opposition syrien, le régime iranien ne souhaite pas un accord politique entre les sunnites et les chiites en Irak. Dans la pratique, le régime iranien a toujours attisé les tensions et les conflits interconfessionnels. »

 Ileana Ros-Lehtinen, présidente de la sous-commission Moyen-Orient et Afrique du Nord a dit souligné : « C’est honteux de négocier avec un régime assassin qui veut exterminer les habitants du camp Liberty. Le régime iranien emprisonne les dissidents politiques, harcèle les adeptes des autres religions et réprime tous ceux qui ne seraient pas d’accord avec le guide suprême de ce régime.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe