lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésUn projet de loi demandant d’interdire l’entrée sur le sol américain d’Aboutalebi...

Un projet de loi demandant d’interdire l’entrée sur le sol américain d’Aboutalebi au Sénat des Etats-Unis

CNRI – Le Sénat américain a approuvé lundi un texte du Républicain Ted Cruz qui bloquerait l’entrée sur le territoire de l’ambassadeur nommé par l’Iran pour les Nations unies ayant eu « une activité terroriste contre les Etats-Unis ».

Le projet de loi demandant d’interdire l’entrée sur le sol américain d’Aboutalebi, l’ambassadeur récemment nommé du régime iranien à l’ONU, est une victoire législative pour le principal instigateur de ce projet de loi, le sénateur Ted Cruz (élu républicain du Texas).
Plusieurs assistants parlementaires ont confirmé que Cruz a discuté durant le week-end dernier avec le sénateur Charles E. Schumer (élu du New York, éminent sénateur démocrate au Sénat). Le sénateur Schumer avait appelé à un renforcement des sanctions contre l’Iran et avait demandé à l’administration d’Obama de refuser la délivrance de visa pour Aboutalebi.
Hamid Aboutalebi – qui vient d’être nommé par Hassan Rohani comme l’ambassadeur du régime iranien au siège de l’ONU à New York – a eu un long passé de coopération avec le département des renseignements des gardiens de la révolution et avec les services secrets du régime. D’après  les enquêtes menées par la police judiciaires en Italie, Aboutalebi a coordonné l’assassinat de Mohammad-Hossein Naghdi, le représentant du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) en Italie, survenu le 16 mars 1993.
Mohammad-Hossein Naghdi, qui était jadis chargé d’affaires d’Iran à Rome avait quitté son poste, en mars 1982, pour rejoindre la Résistance iranienne et pour protester contre les exécutions, les tortures et les massacres perpétrés par le régime des mollahs. Par la suite, en tant que représentant du CNRI en Italie, il a activement dénoncé les exactions des mollahs.
Après l’assassinat de Naghdi, la Résistance iranienne a déclaré que l’ambassade du régime iranien à Rome avait été impliquée dans la coordination de cette opération criminelle. La police italienne a mené une longue enquête sur cette affaire et a entendu plusieurs témoins oculaires. L’enquête judiciaire en Italie a montré qu’Aboutalebi (ambassadeur des mollahs à Rome, de 1988 à 1992) avait été l’architecte et l’organisateur de cet assassinat.
Selon l’enquête de la police, au moment de l’assassinat de Naghdi, Aboutalebi est entrée en Italie en utilisant un pseudonyme et de faux documents d’identité. Le rapport de l’enquête judiciaire en Italie précise :
« L’assassinat de Naghdi doit être considéré comme un assassinat politique décidé par les milieux gouvernementaux en Iran et dans le cadre d’un projet général de détruire la Résistance à l’étranger. Naghdi a été pris comme cible en Italie, en raison de la valeur et l’étendue de ses activités politiques en Italie. Il avait du talent dans l’établissement de liens avec les hauts responsables dans les milieux politiques italiens à l’échelle nationale ; il avait un caractère humanitaire incontestable, et aimait sa lutte contre le régime iranien. Cet assassinat a été décidé par des autorités politiques et religieuses de haut-rang à Téhéran. L’exécution du plan a été confiée à une équipe qui était entrée en Italie pour ce but précis. L’équipe avait un lien direct avec la représentation diplomatique d’Iran en Italie, et en particulier avec l’ambassadeur Aboutalebi. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe