samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésLes sénateurs demandent au président Obama de rétablir les sanctions suspendues, si...

Les sénateurs demandent au président Obama de rétablir les sanctions suspendues, si l’Iran et la Russie violent le gel du programme nucléaire de l’Iran

Source : PolitickerNJ
Le sénateur Bob Menendez (élu démocrate de New Jersey) et le sénateur Mark Kirk (élu républicain d’Illinois) ont écrit lundi une lettre au président Barack Obama, pour lui demander de mettre en garde l’Iran, en lui faisant savoir que les sanctions suspendues pourraient être rétablies si ce pays tente de violer le ‘Plan d’Action Conjoint’ de novembre 2013 sur un gel à court terme de certaines parties du programme nucléaire de l’Iran.

(Le sénateur Bob Menendez, âgé de 60 ans, est le président de la Commission des relations extérieures du Sénat des Etats-Unis.)

Voici quelques extraits de cette lettre des sénateurs américains à Barack Obama:

« En tant qu’auteurs de la loi imposant des sanctions américaines à la Banque centrale d’Iran, nous vous invitons à affirmer publiquement les conséquences importantes de toute tentative par l’Iran de violer l’amendement Menendez-Kirk et le ‘Plan d’Action Conjoint’. »

« Dans le cadre du Plan d’Action Conjoint, votre administration a suspendu la mise en application de l’amendement Menendez – Kirk (amendement demandant à tous les pays de réduire considérablement leurs importations du pétrole brut iranien), après avoir mentionné cette condition que la moyenne des exportations du pétrole brut par jour de l’Iran reste constant sur une période de six mois ».

« Or, selon les rapports récents, les ventes du pétrole iranien ont été supérieurs à un million de barils par jour pendant cinq mois consécutifs. Autre élément qui est encore plus alarmant : Reuters a rapporté la semaine dernière que l’Iran et la Russie sont en train de conclure un accord de troc [de pétrole, contre marchandises et équipements] d’une valeur de 20 milliards de dollars. Cet accord constitue une violation du Plan d’Action Conjoint, sapent considérablement les sanctions américaines et augmente les exportations quotidiennes du pétrole iranien de près de cinquante pourcent. En outre, nous sommes alarmés par les informations selon lesquelles cet accord de troc prévoit le transfert vers l’Iran des équipements très importants pour l’armée et le programme nucléaire de ce pays. »

« Si l’Iran avance sur ce chemin pour échapper aux sanctions américaines et violer les termes de sanctions pétrolières prévues par le Plan d’Action Conjoint, le gouvernement américain doit riposter en rétablissant les sanctions sur le pétrole brut de l’Iran afin de réduire de façon significative les achats du pétrole brut iranien sur les marchés mondiaux. Aussi, le gouvernement américain doit sanctionner toute violation de cette loi. »

« Nous vous demandons instamment de faire savoir à l’Iran que des États-Unis sont prêts à rétablir ces sanctions si l’Iran cherche à les contourner et violer les termes du Plan d’Action Conjoint. »

Depuis 2006, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à quatre reprises en faveur de la mise en place de sanctions économiques limitées contre le régime iranien, à cause des violations par ce régime du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). Par ailleurs, les États-Unis et l’Union européenne ont volontairement imposé des sanctions supplémentaires contre l’Iran à cause de ses violations. La mise en œuvre du ‘Plan d’Action Conjoint’ a commencé en janvier 2014.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe