mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn prisonnier politique partisan de l’OMPI appelle au boycott du simulacre d’élection...

Un prisonnier politique partisan de l’OMPI appelle au boycott du simulacre d’élection en Iran

Un prisonnier politique partisan de l’OMPI appelle au boycott du simulacre d’élection en Iran

CNRI – Le courageux prisonnier politique Abolghasem Fooladvand, sympathisant de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), a publié une déclaration soutenant la campagne pour le boycott de l’élection présidentielle en Iran.

« Bien que les visages des candidats soient apparemment différents dans cette mascarade électorale, tous sont extrêmement dévoués au régime fondamentaliste et terroriste au pouvoir en Iran, et ils approuvent tous les crimes et atrocités commis par ce régime au cours de ces 38 dernières années, » affirme la déclaration.

En référence au massacre de 1988, le prisonnier politique a fait a écrit : « Les exécutions des années 80, en particulier le massacre de 1988 où 30 000 prisonniers politiques ont été exécutés sur ordre de Khomeiny, sont des crimes violents perpétrés par les responsables tels que Ebrahim Raïsi, Mostafa Pourmohammadi, Rafsanjani, Khatami, Mousavi, Karoubi, Rohani et Khamenei.

« En regardant de plus près le visage de ces criminels, nous pouvons conclure qu’il n’y a pas de différence entre les factions du régime, qu’elles soient réformistes ou conservateur, puisque tous sont attachés à la tutelle du Guide Suprême. Ces factions s’engagent officiellement à soutenir le régime, parce qu’elles ne luttent que pour le pouvoir et le pillage. Elles vont commettre toutes sortes de crimes afin d’atteindre leurs objectifs. »

« En vertu du discours de Khamenei et les commentaires de son représentant, Ahmad Alamolhoda à Machhad, il est clair qu’aucune véritable élection n’aura lieu en Iran et que Khamenei a décidé de réprimer la volonté du peuple. Par conséquent, le régime a décidé d’avoir recours au scélérat Ebrahim Raïssi, afin d’alimenter la terreur au sein de la société. Alamolhoda a en effet récemment déclaré : « Si 90% de la population choisissent une personne contre qui Khamenei s’oppose, alors les opinions de ces 90% ne seront pas prises en compte. » Par ailleurs, Khamenei lui-même a déclaré : « le renversement en douceur est un acte de guerre contre Dieu et un crime capital. »

« Le criminel Khamenei est bien conscient que l’OMPI ne sera jamais vaincue, puisqu’elle a résisté au camp d’Ashraf pendant 14 ans contre les actes les plus violents du régime avec le soutien de ses alliés. Mais l’OMPI a immigré victorieusement en Albanie pour rejoindre Maryam Rajavi et son mouvement pour faire justice pour les victimes du massacre de 30 mille prisonniers politiques en 1988 en Iran. Ce mouvement s’est répandu en Iran et dans le monde entier pour renverser le régime intégriste. »

Intrépide, Abolghasem Fooladvand s’est adressé au Guide Suprême des mollahs : « Lutter contre vous et votre sinistre régime est un honneur et un devoir pour nous afin de renverser pour toujours votre régime cruel. Notre peuple renversera inéluctablement votre régime. »

À la fin, Abolghasem Fooladvand s’est adressé au peuple iranien : « Comme beaucoup de mes compatriotes, je soutiens également l’invitation à boycotter le simulacre d’élection en Iran tout en criant, « A bas les dirigeants du Velayat-e-Faqih ! Non au filou (Hassan Rohani) ! Non au bourreau (Ebrahim Raisi) ! Mon vote consiste à renverser le régime. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe