mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn prisonnier politique iranien dans un état de santé critique après une...

Un prisonnier politique iranien dans un état de santé critique après une grève de la faim

Un prisonnier politique iranien dans un état de santé critique après une grève de la faim

Le prisonnier politique Sohail Arabi, en grève de la faim pour protester contre le manque d’équipements et les traitements cruels infligés par les gardiens de la prison du Grand Téhéran, a été transféré à l’hôpital dans un état critique.

Arabi, photographe, blogueur et militant des droits civiques, a été arrêté par les Gardiens de la révolution (pasdaran) en 2013 et condamné à mort sous l’accusation bidon d’« insulte au prophète ». En 2015, sa peine a été réduite à l’incarcération.

La prison du Grand Téhéran est l’une des prisons les plus sinistres d’Iran. Récemment, le prisonnier politique Ali-Reza Shir-Mohammad-Ali, a été poignardé à mort alors qu’il était en isolement cellulaire. Shir-Mohammad-Ali et Borzan Mohammadi, un autre prisonnier politique, étaient en grève de la faim pour protester contre leur détention dans le quartier des prisonniers non politiques et dangereux. Après la mort de Shir-Mohammad-Ali, le responsable de la prison a promis à Mohammadi qu’il serait transféré dans une autre prison. Mais les rapports indiquent qu’il n’a pas été transféré et qu’il a été gardé dans la même cellule.

Assassiner des prisonniers politiques en utilisant des prisonniers dangereux, les laisser mourir dans de mauvaises conditions médicales et ignorer leurs problèmes de santé pour les empirer et les rendre plus critiques sont des méthodes connues dans les prisons iraniennes pour éliminer les prisonniers politiques.

Suite à l’arrestation de manifestants lors des soulèvements nationaux de 2018 en Iran, de nombreux prisonniers ont été assassinés pendant leur détention. Les responsables de la prison ont déclaré qu’ils s’étaient suicidés, mais il existe des preuves solides de leur assassinat par les gardes pénitentiaires.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe