samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireUn nouveau rapport de l'ONU confirme que l'enquête sur Iran est au...

Un nouveau rapport de l’ONU confirme que l’enquête sur Iran est au point mort

CNRI – Un nouveau rapport de l’Agence internationale de l’Énergie atomique (AIEA) affirme que l’enquête sur les activités nucléaire secret du régime iranien n’a pas fait de progrès, a rapporté l’agence Associated Press.

Le régime iranien a accepté en février de coopérer dans la relance de l’enquête par l’AIEA après une décennie d’impasse.

Depuis lors, l’agence de l’ONU a demandé des informations à l’Iran sur ses expériences avec des détonateurs qui peuvent être utilisés pour déclencher des explosions nucléaires, sur ses manipulations de charges explosives puissantes utilisées dans des explosions nucléaires, et aussi sur des recherches sur le rendement des explosions nucléaires.

Le rapport confidentiel de l’AIEA, publié vendredi, a précisé qu’il y a eu peu de progrès. Des diplomates à Vienne ont déclaré que la dernière tentative des Nations Unies pour sonder le programme nucléaire du régime iranien afin de trouver des réponses aux questions relatives à la dimension militaires de ses activités clandestines est au point mort, ajoute l’Associated Press.

Les diplomates ont expliqué que le régime iranien a fourni des informations sur les détonateurs, insistant sur le fait qu’ils ont été utilisés uniquement pour l’exploration pétrolière. Bien que ces applications sont possibles, l’agence dit qu’un faisceau d’informations interconnectés suggère qu’ils ont été testés pour l’utilisation d’armes nucléaires.

L’Iran avait jusqu’au 25 août pour éclaircir cinq points soulevés dans un accord conclu en mai entre Téhéran et l’AIEA. Mais la République islamique s’est contentée d' »entamer les discussions » sur deux d’entre eux, déplore l’agence dans son rapport consulté par ailleurs par l’AFP à Vienne.
En outre, alors que l’agence avait demandé à ce que l’Iran propose deux nouvelles mesures au plus tard le 2 septembre, ces « nouvelles mesures n’ont pas été proposées », souligne le rapport.
Or « la mise en oeuvre en temps et en heure du Cadre de coopération est essentielle pour résoudre toutes les questions en suspens » et parvenir à un accord, rappelle l’agence de l’ONU.

L’AIEA constate par ailleurs que l’Iran a poursuivi ses travaux sur le site militaire suspect de Parchine.
« Le fait que l’Iran ait failli à accomplir les étapes promises entame sérieusement sa crédibilité », a estimé Mark Fitzpatrick, analyste à l’Institut international d’études stratégiques (IISS).

« Si l’Iran ne s’acquitte pas de ces cinq points, il sera plus difficile pour Obama de convaincre ceux qui le critiquent de l’intérêt de négocier avec l’Iran », a-t-il ajouté, interrogé par l’AFP.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe