mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUn groupe parlementaire britannique appelle les États-Unis à empêcher un désastre à...

Un groupe parlementaire britannique appelle les États-Unis à empêcher un désastre à Achraf en Irak

Le 28 mai 2009, des résidents d'Achraf protestent contre l'incursion soudaine de la police irakienne dans l'enceinte de la Cité, un acte illégal et répressifCNRI – Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran a adressé une lettre urgente à Hillary Clinton, la Secrétaire d'Etat américaine, l’appelant à intervenir pour empêcher une catastrophe humanitaire au camp d’Achraf en Irak.

Le 28 mai 2009, des résidents d'Achraf protestent contre l'incursion soudaine de la police irakienne dans l'enceinte de la Cité, un acte illégal et répressifCNRI – Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran a adressé une lettre urgente à Hillary Clinton, la Secrétaire d'Etat américaine, l’appelant à intervenir pour empêcher une catastrophe humanitaire au camp d’Achraf en Irak.

Lord Corbett of Castle Vale, le président du comité, a écrit : « Nous avons été alarmés d'apprendre que ce matin, les forces de police irakiennes ont opéré un raid au camp d’Achraf où résident 3400 membres de l'opposition iranienne. Il s’agit d’un acte illégal, arbitraire et répressif mené à l'instigation de l'Iran, qui prétend avoir passé un accord avec l'Irak pour faire fermer Achraf et déplacer ses habitants de force. 

« Le gouvernement irakien refuse ou est incapable d'honorer ses obligations internationales et les assurances écrites données aux États-Unis en décembre dernier sur le respect des droits des résidents d'Achraf.

«L'Irak a refusé de reconnaître les droits des résidents d'Achraf, et depuis février, ses forces ont assiégé le camp. Le Parlement européen, a adopté le 24 avril une résolution exhortant l'Irak à respecter les droits des résidents d'Achraf dans le cadre des Conventions de Genève, à lever le blocus du camp et à s'abstenir de déplacer de force, de déporter ou d’expulser les résidents en violation du principe de non-refoulement.

« Aujourd'hui, la mesure de répression coïncide avec la sale campagne de pressions de l'Iran sur l'Irak pour agir contre les résidents d'Achraf, à la veille de l’élection présidentielle des mollahs. Il semblerait que pour avoir Mahmoud Ahmadinejad à nouveau nommé à la présidence, le guide suprême Ali Khamenei fasse de plus en plus pression sur l'opposition au régime théocratique.

«L'Iran tente de déclencher une catastrophe humanitaire à Achraf. L'intervention américaine est donc impérative à la fois pour empêcher l'entrée de forces de police irakiennes à Achraf et mettre fin à cette crise. Étant donné que l'Irak a démontré n'avoir ni la volonté ni l'indépendance d'action pour respecter les droits des résidents d'Achraf, il est temps que les forces américaines, sous surveillance des Nations Unies, assume la responsabilité de protéger les résidents. »

Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran est composé de plus de 50 parlementaires des deux chambres et de l'ensemble du spectre politique. Il bénéficie du soutien de la majorité des députés et de plus de 200 lords dans ses efforts pour défendre les droits de l'homme et la démocratie en Iran.

Le camp d’Achraf, situé au nord-est de Bagdad, abritent 3.400 membres de la principale opposition iranienne, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe