lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUn groupe d'experts exhorte le Président Obama à résoudre la crise humanitaire...

Un groupe d’experts exhorte le Président Obama à résoudre la crise humanitaire au camp d’Achraf

conférence de presse washington PRNewswire – USNewswire, Washington, 3 sept. – Au 38e jour d'une grève de la faim devant la Maison Blanche en protestation contre la poursuite du siège de la cité d'Achraf en Irak, les orateurs d'une conférence de presse ont appelé le président Obama à intervenir et à mettre fin à la crise humanitaire à Achraf, qui abrite 3400 membres des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) et leurs familles.

Steven Schneebaum, avocat américain des familles des résidents du camp d’Achraf, a déclaré : « La position des États-Unis comme quoi il n'a plus aucune obligation envers les résidents d'Achraf est clairement erroné. Les États-Unis sont toujours responsable, sur la base de l'accord signé avec chaque membre en 2004, conformément à l'article 45 de la 4e Convention de Genève et le droit international coutumier ».

Le Colonel Gary Morsch, réserviste, commandant de l’Hôpital de soutien de combat de l'armée américaine, qui a servi à Achraf en 2004, a fait remarquer que, « je m'exprime en tant que soldat et je ne peux pas comprendre pourquoi les militaires n'ont rien fait pour arrêter le carnage à Achraf ».

« Des centaines de personnes sont en grève de la faim à travers le monde. Si nous pouvons obtenir de notre gouvernement qu’il agisse rapidement, et obtienne la libération des 36 otages, nous pouvons mettre fin à la grève de la faim », a ajouté le colonel Morsch.

Le général de division Paul Vallely (Retraité.), a déclaré : « Le président Bush a fait une erreur en transférant la protection d'Achraf aux forces irakiennes. Le Président Obama commet une erreur encore plus grande en ne bougeant pas et en se contentant de regarder. » Il a ajouté : « Nous avons besoin d’appeler le gouvernement irakien à libérer les 36 pris en otage. »

Bruce McColm, ancien directeur exécutif de Freedom House, s'alarme du fait que, «Nous pouvons voir des gens autour du monde en grève de la faim. Il doit y avoir une solution à la situation au camp d'Achraf afin que cette crise humanitaire touche à sa fin ».

Dr Firouz Daneshgari, chef du département d'urologie à la Case Western University, a dit que les grévistes de la faim étaient dans une phase critique. « Au moment où le Président discutera de son plan sur la santé, mercredi prochain, nous aurons une catastrophe médicale devant la Maison Blanche. »

Hamid Gourdarzi, chercheur scientifique majeur de San Antonio, Texas, parlant au nom des grévistes de la faim, a déclaré: "Le président Obama a besoin d'envoyer un représentant pour entendre nos revendications. Nous demandons la libération des 36 otages et la mise en place d’un système de suivi des Nations Unies en poste à Achraf ».

Behzad Saffari, conseiller juridique de la Cité d'Achraf, et Javad Ahmadi, chirurgien en chef à Achraf ont parlé via une liaison audio. Le Dr. Ahmadi a dit qu'il y avait 200 habitants blessés dans un état grave et que les 36 personnes enlevées sont également dans un état critique, certains perdant la vue vision et souffrant de graves infections.

Saffari a déclaré que la situation à Achraf était très tendue avec 1.500 policiers irakiens et militaires dans le camp, ce qui entrave l'entrée des vivres et des médicaments ainsi que des médecins. Il a dit qu'il était essentiel que les États-Unis interviennent pour aider à éviter une nouvelle crise humanitaire.

SOURCE U. S. comité des résidents du camp Ashraf

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe