mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUn groupe d’europarlementaires appelle l'Irak à libérer les 36 résidents du camp...

Un groupe d’europarlementaires appelle l’Irak à libérer les 36 résidents du camp Achraf

FOFI« Les Amis d'un Iran libre » appelle l'Irak à libérer immédiatement les 36 otages d’Achraf, après l’arrêt du juge ordonnant leur remise en liberté
 
Communiqué de presse, 26 aout – Du 28 juillet au 30 juillet 2009, les forces irakiennes ont attaqué violemment des exilés iraniens de l'opposition non armés à Achraf. Le camp est situé à 100 km au nord-est de Bagdad et abrite 3400 membres de la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK). L'attaque criminelle a fait 11 morts à ce jour et plus de 500 blessés. 36 résidents ont été pris en otage par les forces irakiennes, tandis que plusieurs d'entre eux ont été grièvement blessés.

Nous avons été informés que le lundi 24 août, le juge d’Al-Khalis, la ville la plus proche de la Cité d'Achraf dans la province de Diyala, en Irak, a décidé que les 36 otages d’Achraf devaient être libérés et qu’il a transmis le verdict à la police pour le mettre en œuvre. Le verdict a également été approuvé par le procureur d’Al-Khalis. Ils ont ordonné que les membres de l'OMPI détenus soient immédiatement libérés.
 
Mais jusqu'à présent, le gouvernement irakien a refusé d'obéir au jugement de la cour et a refusé de les faire libérer. Les 36 otages d’Achraf en sont à leur 30e jour de grève de la faim.
 
L’intergroupe des Amis d'un Iran libre au Parlement européen (FOFI) appelle le gouvernement américain en tant que protecteur légal des «personnes protégées» du camp d'Achraf en vertu de la Quatrième Convention de Genève, à assurer la libération des 36 otages, conformément à la décision explicite du juge d’Al-Khalis.
 
Nous demandons également à la présidence suédoise de l'Union européenne d'intervenir pour faire appliquer l’état de droit et faire revenir ces 36 détenus au Camp d’Achraf.
 
L'UE devrait également réagir avec une déclaration sur la violation des droits des résidents d'Achraf et le mépris absolu du gouvernement irakien et de ses forces pour la résolution du Parlement européen du 24 avril 2009, dans laquelle le Parlement a exigé que le gouvernement irakien mette fin au scandaleux blocus d'Achraf et respecte les droits des résidents comme des personnes protégées en vertu de la quatrième Convention de Genève. L'UE doit également demander qu’une équipe d'observateurs des Nations Unies soit mise en place à Achraf pour assurer la sécurité future de ses résidents.
 
Struan Stevenson, eurodéputé
Président de l’intergroupe des Amis d'un Iran libre
Parlement européen

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe