mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran: Les protestations nocturnes se poursuivent aux cris de «Dieu est grand»...

Iran: Les protestations nocturnes se poursuivent aux cris de «Dieu est grand» et «Mort au dictateur»

Sample ImageCNRI – Les manifestations nocturnes sont toujours en cours à Téhéran avec la population montant sur les toits ou descendant dans les rues et les ruelles. Les Iraniens, et en particulier les jeunes, à Téhéran, après la rupture du jeûne ce 26 août se sont mis à crier «Dieu est grand » et « Mort au dictateur » depuis leurs fenêtres, sur les toits de leurs maisons et dans les rues.

Les manifestations nocturnes du 26 août ont eu lieu dans divers quartiers de Téhéran, comme Jamshidieh, Seyed Khandan, Mirdamad, Velenjak, Sadeghieh, Vanak, Fatemi, Takht-e Tavous, Azadi, Saadatabad, Chahrak-e Gharb, Jomhouri, Tehranpars, Darband, Youssefabad et Ekbatan. Les protestations à Vanak et Djamchidieh étaient plus forte que dans d'autres quartiers, et les manifestations se sont poursuivies jusqu'à environ 22h30 locale.

Les miliciens du Bassidj et des agents en civil à moto ont cherché à semer la peur et à intimider les Téhéranais en roulant en groupes dans les rues avant le début des manifestations nocturnes. Des jeunes se sont affrontés à eux et les ont obligés à fuir.

À Chiraz, après la réouverture de la faculté des sciences médicales et des universités, les étudiants se sont mis à scander vers 23h00 à la Cité universitaire «Dieu est grand » et « Mort au dictateur ». 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 août 2009