vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: LibertyUn éminent eurodéputé : pas de « business as usual » pour...

Un éminent eurodéputé : pas de « business as usual » pour l’ONU au camp Liberty

CNRI – Un membre éminent du Parlement européen affirmé avoir été trompé par les promesses de Martin Kobler selon lesquelles Liberty serait un camp « humanitaire, confortable et sécurisé » et que les résidents n’y seraient que pour quelques semaines avant d’être transférés dans des lieux sûrs.

Struan Stevenson, président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak,  a déclaré qu’il recommandait vivement désormais à toutes les habitants de Liberty de cesser de coopérer avec Martin Kobler, et de refuser tout futur entretien avec le HCR, qui choisit un petit nombre de personnes pour les conduire en sécurité  dans des pays et laisse ceux qui restent dans des conditions de plus grandes vulnérabilité.

S’exprimant lors d’une réunion au siège des Nations Unies à Genève le 28 février, il a expliqué sur comment il a été trompé par l’ONU afin de persuader Mme Radjavi de dire aux résidents d’Achraf que c’était leur seule chance de sortir d’Irak. La présidente élue de la résistance iranienne participait à cette réunion.

Il reprit : « Et contre son meilleur jugement, Mme Radjavi a finalement cédé sur mon insistance et a parlé aux gens d’Achraf et les a convaincus de partir, sur la base des garanties que nous avons reçues de Martin Kobler, qui se sont révélés être tout à fait fausses.

« J’ai été trompé, le dossier de photographies avait été trafiqué. Nous en avons la preuve directe grâce à Tahar Boumedra qui a travaillé pour l’ONU à Bagdad et qui a démissionné, dégoûté d’avoir reçu l’ordre de trafiquer ces photographies. C’est la conduite de l’Organisation des Nations Unies en Irak.

« J’ai été trompé, mes collègues ont été trompés, et, à leur tour, nous avons trompé les personnes vivant à Achraf, les forçant à devenir des cibles vulnérables d’assassinat et de meurtre. C’est exactement ce qui s’est passé et je m’en sens coupable ».

L’ONU tente actuellement de convaincre les politiciens d’autoriser le HCR à poursuivre son travail à Liberty comme si aucune attaque n’avait eu lieu, a déclaré M. Stevenson.

« ‘Business as usual’. Comme si aucune attaque n’avait eu lieu, comme si 7 personnes n’avaient pas été brutalement tuées, 10 personnes démembrées, 90 personnes grièvement blessées, comme si rien de tout cela n’était arrivé. Malgré tous nos avertissements. Ne critiquez pas s’il vous plaît, mes grands amis du gouvernement irakien ! ».

Il a dit : « Dites-leur qu’il n’y a plus de ‘business as usual’. Il faut sortir ces gens du camp Liberty, où ils sont en danger imminent d’annihilation, chacune des 3.000 personnes qui s’y trouvent, et nous devons les emmener immédiatement dans un lieu sécurisé et cela signifie qu’il faut temporairement les ramener à Achraf où, en raison de sa taille, de ses bunkers et de ses bâtiments en dur, ils seront plus en sécurité.

« Trois semaines après l’agression sauvage qui a tué ces personnes, pas un seul casque ni gilet pare-balles n’a été autorisé à entrer au camp Liberty. Ils ont demandé l’autorisation d’acheter des pelles afin de pouvoir creuser des bunkers dans lesquels ils pourraient s’abriter en cas d’une autre attaque de missiles. Ils n’ont même pas été autorisés à acheter des pelles.

« Aucun T-wall n’a été apporté dans le camp. Ils ont été installés dans ce camp comme des agneaux que l’on emmène à l’abattoir, et nous sommes assis ici pour le 22ème Conseil des droits de l’homme de l’ONU au sein du Palais des Nations à Genève, assis ici tout en abandonnant à leur sort.

« Ils ont subi trois massacres. Ils ont été victimes de harcèlement et d’abus. Ils ont été attachés, enlevés, torturés, assassinés, empêchés de bénéficier d’une assistance médicale ; les tombes de leurs proches ont été profanées à Achraf, et nous sommes assis ici en pleine conférence sur les droits de l’homme, les abandonnant à leur sort sur la base des conseils de Martin Kobler.

« Eh bien, je peux vous dire que c’est de l’hypocrisie. Et Mme Radjavi, je ne suis pas un hypocrite

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe